Dans « Ant-Man et La Guêpe : Quantumania », le héros s’attaque à Kang Le Conquérant

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

MARVEL - Pour le début au cinéma de la phase 5 de l’univers cinématographique Marvel, le plus petit des héros ouvre la marche. Ce mardi 10 janvier, les studios Marvel ont dévoilé la bande-annonce officielle d'« Ant-Man et La Guêpe : Quantumania », le troisième film des aventures d’Ant-Man, attendu dans les salles obscures dès le 15 février en France.

Hope Van Dyne (incarnée par Evangeline Lilly) et Scott Lang (campé par Paul Rudd) reviennent pour de nouvelles aventures, non pas sur terre mais dans le royaume quantique. Ils sont accompagnés par Janet Van Dyne (Michelle Pfeiffer) et Hank Pym (Michael Douglas), les parents de Hope, ainsi que par Cassie (Kathryn Newton), la fille de Scott. Et comme vous pouvez le voir dans la bande-annonce en tête d’article, la famille va devoir affronter des obstacles allant au-delà de leur imagination.

Alors que dans Ant-Man et La Guêpe (2018), les protagonistes ne font que toucher du doigt le royaume quantique, ils y plongent complètement dans Ant-Man et La Guêpe : Quantumania.

Kang Le conquérant, le nouveau grand vilain de Marvel

Après être sorti de prison, avoir vaincu des vilains, être revenu du royaume quantique et avoir sauvé la Terre, Scott Lang pensait vivre une vie paisible. Mais l’arrivée de Kang Le Conquérant va tout chambouler. Le méchant, incarné par Jonathan Majors, a le pouvoir de manipuler le temps à sa guise. Il va faire une proposition alléchante, qu’Ant-Man va regretter d’avoir acceptée.

Ce film ne compte pas comme la première apparition de Kang dans l’univers des super-héros Marvel. Le super vilain avait déjà rencontré Loki en fin de saison de la série éponyme (sortie en 2021 sur Disney+). Kang, ou plutôt l’un de ses variants (il en existe plusieurs versions, toutes plus ingénieuses et parfois plus malfaisantes les unes que les autres), avait prévenu le dieu de la malice du danger qu’encourait le multivers. Alors que Thanos était « inéluctable », Kang le Conquérant est « celui qui reste ».

Et à en croire les annonces de la Maison des Idées, le film réalisé par Peyton Reed ne sera pas le seul dans lequel « Celui qui reste » est au cœur de l’intrigue. En 2025, il sera de retour dans Avengers : The Kang Dynastie. Le public doit peut-être s’attendre à un affrontement entre plusieurs incarnations de Kang et les nouveaux Avengers. Pour l’instant rien n’est sûr.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi