Publicité

Ces animaux sauvages sont achetés illégalement pour devenir des drogues

Le commerce illégal d’animaux sauvages existe depuis des années, sous le manteau comme en ligne. Si certains souhaitent acheter un tigre en guise d’animal de compagnie, d’autres se procurent des animaux à des fins tout aussi scandaleuses. Une étude publiée dans la revue People and Nature révèle que certaines espèces sont vendues sur le darkweb comme des drogues récréatives.

“Ce qui nous a surpris, c'est que la majorité des espèces qui y sont commercialisées le sont pour leurs propriétés récréatives”, a déclaré l'écologiste de l'Université d'Adélaïde Phill Cassey à l'Australian Broadcasting Corporation (ABC). “En particulier pour les composés psychoactifs.”

C’est le cas du crapaud du désert de Sonora qui sécrète par ses glandes de la 5-MeO-DMT. Ce composé psychédélique amène un changement de perspective, de l’euphorie ou encore des expériences immersives. Pour se procurer ces effets, les acheteurs lèchent le dos de l’amphibien.

Pour arriver à ces révélations, les scientifiques ont regroupé 2 millions de publicités sur le darkweb entre 2014 et 2020. Grâce à ce travail, ils ont trouvé 3 332 annonces concernant la vente de 153 types d’espèces différentes.

Les végétaux n’étaient pas épargnés. Selon les auteurs, 90% du commerce d'espèces sauvages sur le darkweb concernent des plantes et des champignons présentés comme des drogues. D’autres étaient présentées comme des solutions médicamenteuses. L'espèce la plus couramment commercialisée était Mimosa tenuiflora, un arbuste sud-américain (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des koalas enfin vaccinés contre la chlamydia... qui décime leur population
Voici l'âge recommandé par les vétérinaires pour stériliser un chaton
Une nouvelle espèce de papillon prend le nom de Sauron, le méchant du "Seigneur des anneaux"
Quelle est la musique préférée des chats ?
Animaux : voici les meilleurs en biomimétisme !