Publicité

Nathalie Saint-Cricq tante d'Amélie Oudéa-Castéra, France Télévisions prend des mesures

Alors qu'Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, a été nommée à la tête du ministère de l'Éducation au sein du gouvernement Gabriel Attal, Libération s'est intéressé de plus près à ses liens de parenté. Selon le quotidien, la journaliste politique Nathalie Saint-Cricq ferait ainsi partie de la famille de la ministre, ce qui a fait prendre à l'employeur de cette dernière, France Télévisions, des mesures concrètes.

Nathalie Saint-Cricq tante d'Amélie Oudéa-Castéra, France Télévisions prend des mesures (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)
Nathalie Saint-Cricq tante d'Amélie Oudéa-Castéra, France Télévisions prend des mesures (Photo by Eric Fougere/Corbis via Getty Images)

Depuis l'annonce de la nomination d'Amélie Oudéa-Castera au poste de ministre de l'Éducation au sein du gouvernement Attal, les polémiques ne cessent d'enfler autour d'elle. Ce mardi 16 janvier, Libération s'est intéressé aux liens de parenté qui unissent Amélie Oudéa-Castera à la médiatique famille Duhamel-Saint-Cricq.

Vidéo. Nathalie Saint-Cricq fière de la carrière de son fils journaliste Benjamin Duhamel : "Sans piston"

"Une grande professionnelle"

Il s'avère que la ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse, des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques a pour oncles Alain et Patrice Duhamel, tout deux journalistes. Le second a pour épouse Nathalie Saint-Cricq, journaliste politique pour France Télévisions.

Libération a décidé d'interroger le groupe de chaînes publiques à ce sujet. Ce dernier a déclaré que l’éditorialiste spécialiste de la politique est "une grande professionnelle" et qu’elle va donc continuer à couvrir des sujets liés au gouvernement Attal. Le groupe a cependant précisé qu'elle n'aura pas la même liberté concernant les informations concernant directement Amélie Oudéa-Castéra, qui est donc sa nièce. Ainsi, France Télévisions a décidé que la journaliste de 62 ans ne pourra apparaître dans aucune émission où figurera la ministre. Libération a d'ailleurs remarqué que Nathalie Saint-Cricq s'était fait discrète sur le petit écran depuis l'annonce de la nomination d'Amélie Oudéa-Castéra...

"Protéger la chaîne"

Ce n'est pas la première fois qu'une journaliste s'écarte de son média quand il est question d'interviewer l'un de ses proches, ou d'évoquer son activité. Ainsi, durant les six semaines de campagne des élections européennes, Léa Salamé ne mènera aucun entretien politique sur France Inter, où elle officie, car son compagnon le député Raphaël Glucksmann est candidat à ces mêmes élections cette année, qui se tiendront le 9 juin 2024. La journaliste avait déjà observé cette réserve en 2019, pour la même raison.

Contacté par Le Parisien, France Inter indique que "Léa Salamé ne fera pas d’interview politique dans la matinale durant la campagne officielle en mai 2024" Cette décision est d’ailleurs celle de la journaliste : "C’est un souhait de sa part pour protéger la chaîne", assure France Inter qui ajoute : "Raphaël Glucksmann est député depuis quatre ans et cela n’a pas empêché Léa Salamé d’interroger tous les politiques du pays ou de présenter le débat d’entre deux tours de la présidentielle."

À lire aussi :

>> Léa Salamé : pourquoi elle a choisi de mentir sur son congé maternité

>> Gabriel Attal : quel âge avaient les précédents Premiers ministres à leur nomination ?

>> Remaniement : quel président a eu le plus de Premiers ministres sous la Ve République ?