Adriana Karembeu, craquante vidéo de sa fille Nina, future danseuse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
LAURENT VU/PIERRE VILLARD/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

A 4 ans, la fille d'Adriana Karembeu a déjà le rythme dans la peau. Surtout lorsque Bad Bunny passe à la radio.

Mercredi 3 août, sur Instagram, Adriana Karembeu a partagé une tendre vidéo de sa fille pendant leurs vacances à Ibiza, en Espagne. Du haut de ses 4 ans, Nina a bien grandi !

Dansant sur sa chanson préférée, le titre «Yo No Soy Celoso» du rappeur portoricain Bad Bunny, la fillette aux long cheveux bruns apparaît en pleine forme. Comme à son habitude, Adriana Karembeu la filme de dos et veille à ne pas dévoiler son visage. «Ma Nina adore cette chanson,» écrit le mannequin de 50 ans en légende de cette vidéo mignonne. Manifestement, Nina a le même sens du rythme que sa mère, candidate de la première saison de «Danse avec les stars» sur TF1, en 2011.

Au cours d'une interview accordée à Paris Match en mai dernier, l'ambassadrice de la Croix-Rouge s'était confiée sur le caractère déjà bien trempé de sa fille chérie : «Elle a changé ma fille, c’est un personnage. Une journaliste m’a dit qu’elle allait être présidente de la République tant elle a de caractère», avait expliqué celle qui vit entre Monaco et le Maroc. «Elle n’a peur de rien et je lui souhaite, car moi je n’étais pas comme ça. C’est un cadeau dans la vie.» L'épouse de l'entrepreneur Aram Ohanian précise qu'elle passe son temps à dire à sa fille de ne pas tout casser sur son chemin. «Elle commence à répondre aux règles, à les respecter, à comprendre», avait ajouté cette maman gaga.

Lire aussi :Adriana Karembeu de retour au mannequinat à 50 ans : "Je ne m'attendais pas à ça"


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles