Publicité

Adieu le Parc des Princes? Le PSG formalise sa volonté de construire un nouveau stade

C’est un nouveau palier dans le conflit qui oppose le PSG à la mairie de Paris. Face à la volonté de la municipalité de rester propriétaire du Parc des Princes, que le PSG voulait acquérir, les dirigeants du club de la capitale ont décidé de passer à l’étape suivante.

Dans un courrier adressé au président de la commission d’enquête du schéma directeur environnemental de la région Île-de-France (SDRIF-E) et consulté par Le Parisien, information que RMC Sport est en mesure de confirmer, le PSG a formalisé sa volonté de construire un nouveau stade.

Dans la lettre, Victoriano Melero, secrétaire général du PSG et bras droit de Nasser Al-Khelaïfi, précise que, comme "le maintien du PSG au Parc des Princes n’est à ce jour pas assuré", il demande de sanctuariser au sein du SDRIF-E une zone de 50 hectares susceptible d’accueillir la construction d’une nouvelle enceinte.

Ce courrier n’est en rien la pose d'une première pierre. Le but est de s'assurer d’être dans les clous si jamais le club de la capitale décide de passer à la vitesse supérieure. Il s’agit en réalité de la suite logique de la procédure. N’importe quel organisme à la recherche d’un terrain pour son projet doit adresser ce type de courrier. Les ambitions du PSG sur ce sujet n’ont pas changé.

Plusieurs candidats se sont déjà manifestés

Il y a plusieurs semaines, le Conseil de Paris a rejeté la possibilité d’une vente du Parc des Princes, expliquant qu’il appartenait au patrimoine de la ville. De quoi mettre en colère Nasser Al-Khelaïfi, qui a annoncé son intention de quitter le stade mythique de la Porte d’Auteuil pour migrer vers un nouvel écrin.

Le PSG est engagé jusqu'à fin 2043 dans un bail de trente ans avec la mairie de Paris, propriétaire du Parc des Princes. Mais la direction du club de la capitale considère l'acquisition de l'enceinte comme indispensable pour mener à bien son projet d'agrandissement à 60.000 places, contre environ 48.000 aujourd’hui.

À l’image de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) ou Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), plusieurs communes ont manifesté leur intérêt pour accueillir la potentielle future enceinte du PSG. Plus étonnant: la ville de Châteaudun (Eure-et-Loir), située à environ 130km de Paris, s’est également positionnée.

Article original publié sur RMC Sport