Publicité

AC Milan: la presse italienne déplore une "nuit de honte" après les insultes racistes visant Maignan

"La honte d'Udine". La presse italienne est revenue ce dimanche sur les insultes et cris racistes dont Mike Maignan a été la cible en marge du match de Serie A samedi entre l'Udinese et l'AC Milan. Visé, le gardien du club lombard a quitté quelques minutes le terrain en compagnie de ses coéquipiers. La partie a été interrompue cinq minutes avant la reprise du jeu, pour une victoire (3-2) de Maignan et ses partenaires.

"Et le football continue de faire semblant d'être en bonne santé"

La Gazzetta dello Sport a salué de son côté le "courage" de Mike Maignan tout en mettant en avant la "honte" liée à ces faits racistes, tout comme Tuttosport qui titre aussi ainsi: "Milan gagne pour Maignan". Quotidien généraliste, la Stampa aborde également sur sa Une les débordements racistes survenus à Udine.

"Et le football continue à faire semblant d'être en bonne santé", sous-titre encore la Stampa. La Repubblica résume aussi ces événéments comme la "nuit de la honte". "C'est un paradoxe pour l'une des villes les plus civilisées d'Italie, souvent en première ligne pour les droits des minorités", continue le quotidien.

Mike Maignan, né en Guyane d'un père guadeloupéen et d'une mère haïtienne, avait alerté une première fois l'arbitre de la rencontre, Fabio Maresca, à la 25e minute de jeu. Alors qu'il devait dégager aux six mètres, l'international français, visiblement sous le choc et en colère, s'est dirigé vers le banc de touche à la 34e minute de jeu et a ensuite été suivi par ses coéquipiers.

"Je ne pouvais pas abandonner mes coéquipiers"

Mike Maignan a expliqué que des supporters de l'Udinese, installés dans les tribunes derrière son but, lui adressaient des cris de singe et des insultes racistes. Les joueurs de l'AC Milan sont restés au bord du terrain quelques minutes avant de regagner les vestiaires avec le Français.

Le match a été dans la foulée interrompu par l'arbitre de la rencontre à la 38e minute, puis a repris après cinq minutes d'interruption. "Je ne voulais plus jouer, je l'ai dit à tout le monde quand j'ai quitté le terrain, mais nous sommes une famille, je ne pouvais pas abandonner mes coéquipiers", a expliqué Maignan au micro de la plateforme DAZN.

Mike Maignan a reçu le soutien de plusieurs joueurs, à l'image de Kylian Mbappé, son coéquipier en sélection. "J'étais en colère, pas déçu, car ce n'est pas la première fois que je vis ça. Mes coéquipiers, le staff, tout le monde m'a dit de rester fort dans ma tête et de donner la bonne réponse sur le terrain", a poursuivi Maignan, sifflé à chaque fois qu'il touchait le ballon.

Article original publié sur RMC Sport