4 conseils pour se protéger contre les cambriolages

Nos 4 conseils pour se protéger contre les cambriolages

Accès, alarme mais aussi vigilance sur les réseaux sociaux… Voici quelques astuces pour vous épargner une très mauvaise surprise dans votre habitation. 

234.300 cambriolages de logements recensés en France en 2019 et 12.000 rien qu’à Paris. Les derniers chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur font froid dans le dos et incitent à la plus grande précaution. Afin de vous prémunir des risques, Yahoo vous livre quelques conseils pour éviter que des intrus ne rentrent chez vous trop facilement. 

1. Blinder ses accès

Selon une étude réalisée en 2016 par la société Abus, spécialiste en sécurité, 41% des cambrioleurs passent par la porte d’entrée. Si vous le pouvez, investir dans une porte blindée est la solution idéale. Alors qu’une porte d’entrée classique peut être facilement crochetée, enfoncée ou même écartée, l’installation d’une porte blindée est le premier rempart contre les cambrioleurs. Son prix moyen ? Environ 2.000 euros. Si ce montant vous paraît trop élevé, il est aussi possible de renforcer sa porte actuelle par un encadrement métallique. Comptez environ 500 euros pour une telle prestation.

Attention à vos fenêtres, le deuxième passage des cambrioleurs après la porte. Plus d’un tiers d’entre eux (38%) choisit d’escalader pour rentrer chez vous. Pour se protéger le plus efficacement, il est conseillé d’installer un vitrage feuilleté - appelé aussi vitrage anti-effraction - composé de deux ou plusieurs vitres, assemblées entre elles par plusieurs films transparents très résistants.

2. Installer une alarme

Pour ne pas faire partie des 2% de logements victime d’un vol par effraction chaque année, soyez équipés. Avant toute chose, identifiez bien vos besoins selon plusieurs critères comme la typologie de votre habitation (appartement, maison, villa), les pièces que vous souhaitez protéger et votre mode de vie.

Vous pouvez opter pour des alarmes, des détecteurs de mouvements ou des systèmes de télésurveillance connectés, également très dissuasifs. Le prix d'une alarme de maison oscille entre 400 et 2.000 euros pour la fourniture et la pose.

À LIRE AUSSI >> Un homme réveillé en pleine nuit par un cambrioleur qui lui suçait les orteils

Sinon, munissez-vous d’un générateur de fumée. Lorsqu’une intrusion est avérée, la station de télésurveillance enfume l’intrus qui s’est introduit chez vous. Avec ce système, le malfrat devrait logiquement rebrousser chemin.

3. Signaler son absence aux voisins et à la police

Prévenir votre voisin de votre absence est encore le meilleur moyen d’éviter de connaître un sinistre. En lui demandant de garder un oeil sur votre logement pendant votre absence, vous rendrez la tâche plus difficile au cambrioleur. Renseignez-vous, le dispositif “voisins vigilants” existe peut-être déjà dans votre quartier.

Si votre confiance en votre voisinage est limitée, vous pouvez signaler votre absence aux forces de l’ordre. Pendant la période des congés estivaux, la police propose l'opération "Tranquilité vacances”. Ce service permet de demander à la police ou à la gendarmerie de surveiller son domicile durant ses vacances.

4. Être prudent sur les réseaux sociaux 

Faire languir ses amis sur Instagram ou opter pour le bons sens ? Telle est la question que vous vous poserez peut-être lors de vos prochaines vacances. Dans la mesure du possible, évitez de signaler votre absence sur vos réseaux sociaux en postant des clichés de de vous sirotant un cocktail sur la place à l’autre bout du monde. Des personnes mal intentionnées pourraient en profiter pour visiter votre habitation. Soyez patients, il vaut mieux attendre votre retour de vacances pour poster vos photos.

Ce contenu peut également vous intéresser :