Publicité

"Éveillez-vous": l'appel de Jodie Foster sur les violences sexuelles dans le cinéma français

Jodie Foster a pris part au débat sur les violences sexuelles qui anime actuellement le cinéma français, dans une interview diffusée ce mardi 13 février sur France Inter. Interrogée sur l'affaire Depardieu, la star de la nouvelle saison de True Detective a déclaré:

"C'est bien que les gens se réveillent (...) Moi, quand j’étais jeune, c’était un monde différent où les femmes avaient l’impression qu'elles n'avaient pas le droit de dire non à quoi que ce soit".

"Là, c’est différent. C’est une génération qui est différente", s'est-elle félicitée, avant de conclure: "Éveillez-vous!".

Crise dans le cinéma français

Car plus de six ans après le mouvement #MeToo, synonyme d'une prise de conscience de l'omerta entourant les violences sexuelles dans l'industrie cinématographique américaine, le 7e art français traverse une période similaire.

Notamment au travers de l'affaire Gérard Depardieu, poursuivi par plusieurs femmes pour viols et agressions sexuelles et accablé par un numéro de Complément d'Enquête, diffusé en décembre sur France 2, dans lequel on le voyait multiplier les propos misogynes.

Mais aussi, plus récemment, par les accusations portées par Judith Godrèche. L'actrice a dénoncé sa relation d'"emprise" avec le réalisateur Benoît Jacquot dont elle a partagé la vie dans les années 1980 après leur rencontre, lorsqu'elle était âgée de 14 ans et qu'il en avait 39.

L'actrice âgée désormais de 51 ans a déposé plainte pour viol contre le cinéaste, qui "nie fermement les allégations et accusations". Elle a également porté plainte contre le réalisateur Jacques Doillon pour viol sur mineure, pour des faits présumés qui se seraient déroulés à la même époque. Lui aussi "réfute avec force" les accusations, comme l'a déclaré son avocate Me Marie Dosé à l'AFP. Depuis, Isild Le Besco et Anna Mouglalis ont elles aussi accusé le réalisateur de La Pirate de violences sexuelles.

Article original publié sur BFMTV.com