Aux États-Unis, un ours s’introduit quotidiennement chez un couple

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

ANIMAUX - C’est un nouveau type de squatteur qui s’est introduit dans une maison de la ville de West Hartford dans l’État américain du Connecticut. Depuis, le 25 juillet dernier, un ours fait des allers-retours quotidiens dans la propriété d’un couple, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Ce dimanche 31 juillet, l’animal a refait des siennes. Bill Priest, le propriétaire de la maison, explique à la chaîne NBC qu’il travaillait à l’extérieur de la maison ce jour-ci. En franchissant la porte pour rentrer chez lui, aux alentours de 11 heures 30, il est tombé nez à nez avec l’ours. Ce n’est pas la première fois que le résident aperçoit cet invité surprise puisque le 25 juillet, il avait déjà surpris l’animal en train de fouiller dans le réfrigérateur situé dans son garage.

Cette fois-ci, il a pris le temps d’immortaliser la scène en filmant le moment où il chasse l’ours en dehors de sa maison. « Dégage ! Pars ! Allez ! Demi-tour ! » entend-on dans la vidéo postée sur le compte Facebook de sa femme Christine Vannie. L’ours ne montre aucun signe d’agressivité et sort calmement de la maison pendant que Bill Priest continue de lui crier dessus. L’ursidé ne s’en va néanmoins pas si loin puisqu’on le retrouve quelques secondes plus tard devant la porte du garage grande ouverte.

L’ours s’était introduit dans la maison en cassant la porte d’entrée. Une fois dans la propriété, l’animal n’a pas causé plus de dégâts.

L’histoire ne s’arrête pas là. Le lendemain de la vidéo, le mammifère a une nouvelle fois essayé de s’introduire chez le couple américain. Bill Priest avait entendu du bruit à sa porte, sans soupçonner le retour de l’animal. « J’ai cru que c’était ma femme qui venait jeter un coup d’œil à l’entrée, mais il s’est avéré qu’il était là » a-t-il raconté à NBC.

Le couple a depuis fait installer un piège par le Département de l’énergie et de la protection de l’environnement du Connecticut pour tenter de capturer l’animal sans le blesser, et ainsi le replacer dans la nature.

À voir également sur Le HuffPost : Pourquoi de plus en plus d’ours polaires entrent dans nos villes ?

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles