États-Unis: le livre du prince Harry s'est écoulé à 1,4 million d'exemplaires le jour de sa sortie

Le livre du prince Harry dans les librairies britanniques, le 10 janvier 2023. - Justin Tallis - AFP
Le livre du prince Harry dans les librairies britanniques, le 10 janvier 2023. - Justin Tallis - AFP

La maison d'édition Penguin Randon House a révélé mercredi que les mémoires du Prince Harry, intitulées Le suppléant, s'étaient écoulées pour leur premier jour de vente à 1,4 million d'exemplaires, un chiffre record pour un livre de non-fiction.

Ces données concernent les ventes de livres physiques, mais aussi audios et digitales, aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, indique l'agence AP, relayée par le Hollywood Reporter.

À titre de comparaison, il avait fallu une semaine au livre événement de Michelle Obama Devenir pour atteindre les 1,4 million d'exemplaires vendus. Barack Obama, lui aussi édité par Penguin Random House, avait vendu 887.000 exemplaires de la première partie de ses mémoires, Une terre promise.

"En regardant ces extraordinaires chiffres uniquement pour le premier jour de vente, les lecteurs sont clairement d'accord: 'Le suppléant' est un livre qui demande à être lu, et que nous sommes fiers de publier", a indiqué Gina Centrello, présidente du groupe Random House.

130.000 retirages en trois jours en France

Le suppléant, dont la publication avait été retardée du fait du décès de la reine Elizabeth II, fait trembler la monarchie britannique en livrant de nombreux détails sur son fonctionnement, mais aussi sur les difficultés rencontrées par le prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Entre autres détails, le duc de Sussex révèle dans ses mémoires une violente altercation avec son frère William, appelé un jour à monter sur le trône, mais également les propos dégradants qu'aurait eu son père, l'actuel souverain Charles III, à son encontre.

En France, l'éditeur français du Suppléant Fayard a indiqué que le livre, initialement tiré à 210.000 exemplaires, a déjà atteint les 130.000 retirages en trois jours.

Article original publié sur BFMTV.com