États-Unis: le froid fait exploser des canalisations dans la capitale du Mississippi et la prive d'eau

Distribution d'eau à Jackson le 4 septembre 2021 alors que des habitants sont privés d'eau potable - SETH HERALD / AFP
Distribution d'eau à Jackson le 4 septembre 2021 alors que des habitants sont privés d'eau potable - SETH HERALD / AFP

Les habitants de Jackson, la capitale de l'État américain du Mississippi, sont de nouveau privés d'eau courante, plusieurs canalisations ayant explosé sous l'effet du froid. Les fuites, dont certaines n'ont pas été localisées, ont fait chuter la pression dans le réseau, paralysant la distribution d'eau dans une large partie de cette ville de 150.000 habitants, dont 80% d'Afro-Américains.

Les autorités ont appelé à bouillir l'eau, quand elle circule encore, et déclaré un état d'urgence local. Le maire Antar Lumumba a reconnu mardi lors d'une conférence de presse faire face au "scénario du pire".

"Nous devons composer avec un système ancien et défaillant qui continue de nous poser problème après problème", a ajouté l'édile, en admettant la "lassitude" de ses administrés face à la multiplication des crises.

Une coupure en 2021

Cette ville, parmi les plus pauvres des Etats-Unis, avait déjà été privée d'eau pendant près d'un mois par une vague de froid début 2021. Cet été, des inondations dévastatrices ont paralysé pendant plusieurs jours le réseau d'alimentation en eau, les conduites ne fournissant au mieux qu'un liquide brunâtre impropre à la consommation.

En novembre, le ministère de la Justice est intervenu en nommant un administrateur fédéral pour superviser une refonte du système. Et le budget tout juste adopté par les élus du Congrès alloue 600 millions de dollars pour résoudre "la crise de l'eau à Jackson".

En attendant, plusieurs sites de distribution d'eau potable ont été ouverts dans la ville pour faire face à la dernière crise et, selon les médias locaux, la frustration des habitants y était palpable. "Ca ne peut plus durer", a ainsi déclaré Michael Broom, 34 ans, au Clarion-Ledger.

D'autres villes touchées

Des problèmes similaires ont été relevés dans d'autres régions du sud des Etats-Unis, où les infrastructures n'ont pas été conçues pour faire face aux températures extrêmes enregistrées autour de Noël.

La situation revenait lentement à la normale mercredi à Shreveport, en Louisiane, et en Florence en Caroline du Sud, mais une partie des habitants d'Asheville, en Caroline du Nord, restaient privés d'eau potable.

Article original publié sur BFMTV.com