• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Ça ne colle pas": un père français clame l'innocence de son fils accusé d'être un hacker par le FBI

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sébastien Raoult a été arrêté le 31 mai à Rabat au Maroc. Fiché par Interpol, il est soupçonné d'avoir piraté les sites de plusieurs grandes entreprises, dont certaines américaines.

Le 31 mai dernier, Sébastien Raoult, étudiant en informatique français, était arrêté par les autorités marocaines puis placé en détention alors qu'il se trouvait à Rabat. Faisant l'objet d'une fiche rouge par Interpol émise suite à une demande d'un procureur de l'État de Washington, le jeune homme est soupçonné d'avoir piraté les sites de plusieurs grandes entreprises mondiales, dont certaines américaines. Si bien que le FBI s'intéresse à son cas, et qu'une demande d'extradition vers les États-Unis a été rédigée à son encontre.

Paul Raoult, le père de Sébastien, ne croit pas aux graves accusations portées à l'encontre de son fils. "Pour moi, ça ne colle pas du tout. Il y a une mauvaise identité, quelque chose du genre... Il y a beaucoup de zones d'ombre", explique-t-il ce samedi sur BFMTV.

116 ans de prison

Son inquiétude est d'autant plus grande que si son fils venait à être extradé Outre-Atlantique, il pourrait être condamné à 116 ans de prison. Dans le système judiciaire américain, les peines sont cumulables. En lien avec cette démarche, une première audition a eu lieu le 14 juillet, comme l'a indiqué au Parisien Paul Raoult. "Sébastien a dit qu’il s’y opposait. Il a aussi pu s’exprimer sur le fond et rappeler qu’il y a erreur sur la personne".

Le père de famille s'interroge également sur l'attitude française. Pourquoi Paris ne procède pas de son côté à une demande d'extradition, alors que les faits reprochés à son fils se sont déroulés sur le sol français?

"Pourquoi la France ne demande pas l'extradition pour juger un de ses ressortissants qui aurait commis des méfaits sur le territoire français?", clame-t-il. "On a des contacts multiples auprès des autorités et on se heurte à la même réponse: 'non, on n'a rien concernant Sébastien, il n'y a pas d'enquête en France'".

Au Maroc "en villégiature"

Étudiant à Epitech Nancy, Sébastien Raoult est soupçonné de faire partie des "ShinyHunters", un groupe de pirates informatiques connu pour avoir volé plus de 200 millions de données confidentielles afin de les revendre par la suite sur le Darknet. Et comme l'indique le Parisien, le FBI assure que certaines de ces opérations auraient été menées par des adresses IP françaises et plus récemment marocaines, toutes reliées à Sébastien Raoult.

"Il était en villégiature au Maroc! Il y avait déjà été avant dans le cadre de ses études, pour un stage. Il aimait beaucoup ce pays et a voulu y retourner", a défendu ce samedi son père sur BFMTV, qui évoque de son côté une affaire "politico-judiciaire".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un groupe de hackers réclame une rançon au ministère de la Justice

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles