À Disneyland Shanghai, des touristes enfermés dans le parc à cause du Covid

Après la détection de cas de Covid dans l’immense complexe Disney de Shanghai, en Chine, des centaines de touristes doivent désormais attendre un test négatif pour pouvoir quitter les lieux (photo d’illustration prise au moment de la réouverture du parc, le 30 juin dernier).
VCG / Getty Images Après la détection de cas de Covid dans l’immense complexe Disney de Shanghai, en Chine, des centaines de touristes doivent désormais attendre un test négatif pour pouvoir quitter les lieux (photo d’illustration prise au moment de la réouverture du parc, le 30 juin dernier).

CORONAVIRUS - Au moins, ils peuvent toujours se dire que les manèges fonctionnent durant leur attente… Après le dépistage de cas de Covid au sein de l’immense complexe Disney de Shanghai, en Chine, des centaines de touristes sont désormais coincés dans le parc d’attractions et aux alentours, après qu’un confinement a été décrété. Des lieux qu’ils ne pourront quitter tant qu’ils n’auront pas de test négatif à présenter aux autorités.

Voici la dernière conséquence de la stratégie « Zéro Covid » dans laquelle s’entête Pékin depuis l’irruption de la pandémie, voilà près de trois ans. Désireuses d’empêcher la propagation du coronavirus dès la détection du premier cas, les autorités chinoises ne cessent effectivement de mettre sous cloche les lieux où est dépisté un cas positif.

C’est ainsi que la décision a été prise de mettre en quarantaine le complexe Disney de Shanghai, après que la ville a annoncé avoir détecté dix cas de transmission du virus ce samedi 29 octobre. Depuis, le confinement est donc la règle, comme en novembre dernier où quelque 30 000 personnes s’étaient déjà retrouvées coincées sur le site de Disney.

Des millions de Chinois confinés à travers le pays

Et il n’y a pas que le parc d’attractions et ses touristes qui sont concernés par la mesure : les galeries commerçantes et autres allées bordées de restaurants des alentours sont également confinées. Tous les visiteurs entrés à partir du 27 octobre ne pourront sortir qu’en présentant un test de dépistage négatif, comme l’a précisé le gouvernement via ses canaux de communication officiels.

Pourtant, désormais habitués à cette procédure, les visiteurs du parc ont rapidement compris ce qui allait leur arriver au moment de l’annonce du dépistage de cas. Et c’est ainsi que sur le puissant réseau social chinois Weibo, des vidéos montrant des centaines de personnes courant vers les grilles pour tenter de fuir avant la mise en place du confinement ont fleuri. Sans réussite malheureusement pour les touristes, qui ont compris qu’ils étaient déjà enfermés.

Après avoir rouvert en grande pompe à la fin du mois de juin, après des mois de fermetures intempestives pour cause de Covid, cela faisait deux jours que le parc fonctionnait déjà en mode dégradé du fait d’une résurgence des cas dans la région. Pour l’heure, aucune date de réouverture n’est annoncée.

À l’heure actuelle, précisent nos confrères de la BBC, quelque 200 confinements locaux sont en cours en Chine, concernant au total des millions de personnes. Logique quand on sait que la Chine enregistre encore quotidiennement plus de mille cas de contamination au Covid par jour, tout en poursuivant envers et contre tous sa stratégie du « Zéro Covid ». Une direction dont Xi Jinping a encore assuré au cours du Congrès du Parti communiste qu'il ne comptait pas dévier, et cela même si elle provoque des situations parfois ubuesques.

À voir également sur le HuffPost :

Lire aussi