Zone Interdite - "Pire arnaque du monde", "Le marketing est magique" : les internautes s'insurgent face au prix d'une cabane louée par des grands-parents

Capture écran M6 direct/Zone Interdite
Capture écran M6 direct/Zone Interdite

Zone Interdite proposait ce dimanche 19 juin 2022 sur M6 une immersion dans plusieurs campings de France. L'occasion de découvrir un très grand camping breton, comprenant un parc aquatique ainsi que des hébergements aussi insolites que des cabanes dans les arbres. Mais le tarif élevé de la nuitée dans ces locations originales certes, mais aussi spartiates, a choqué certains internautes.

Ce dimanche 19 juin 2022, les téléspectateurs qui n'étaient pas intéressés par un décryptage des résultats des élections législatives, pouvaient se brancher sur M6 pour regarder Zone Interdite. Le magazine animé par Ophélie Meunier s'intéressait à un sujet plutôt éloigné de la politique : les Français qui choisissent de s'offrir des vacances au camping ou d'en devenir propriétaires. Et ils ont du choix car la France est le pays d'Europe qui en contient le plus, avec plus de 7500 campings présents sur le territoire.

Les équipes de l'émission ont ainsi suivi la vie estivale de trois campings indépendants "qui rivalisent d'ingéniosité" pour satisfaire leurs clients. L'un à Vias dans l'Hérault, l'autre dans les gorges du Verdon et enfin le troisième en Bretagne près de Saint-Malo. Ce dernier baptisé le Domaine des Ormes est l'un des plus grands campings de France et abrite même un parc aquatique d'un demi hectare. Zone Interdite y a suivi son patron Arnaud, un châtelain heureux de dévoiler la piscine géante à ses clients et de leur y concocter une pool party surprise.

Les téléspectateurs ont également pu faire la connaissance de Clémentine, une employée chargée de vérifier la propreté des locations, ou encore des Levèque, une famille de clients. Sabrina, éducatrice spécialisée et Sylvain, routier, s'y sont installés avec leur caravane rudimentaire qui ne comporte ni douche ni toilettes. Et pour eux, les vacances s'annoncent plutôt épiques, à commencer par la préparation des repas...

Outre ces emplacements libres, le camping 5 étoiles propose d'autres types d'hébergements, comme l'a montré l'arrivée d'une nouvelle famille de vacanciers, les Batardière. Chantal et Claude, 70 ans, ont décidé de faire plaisir à leurs six petits-enfants en leur offrant un séjour original. La petite troupe a en effet choisi de dormir dans une grande cabane en bois perchée dans les arbres. Si l'idée était très séduisante sur le papier, les six enfants ont quelque peu perdu le sourire en découvrant qu'il n'y avait ni électricité, ni eau ni wifi. Gabin, l'un d'entre eux, a aussi très vite découvert le bonheur des toilettes sèches...

Les grands-parents de leur côté étaient très satisfaits d'offrir à leurs descendants un séjour sans téléphones ni tablettes. Mais pour ce faire, Chantal et Claude ont tout de même dû piocher généreusement dans leur porte-monnaie. Comme indiqué par la voix-off d'Ophélie Meunier, le prix d'une nuit dans cette cabane des plus spartiates s'élève à 300 euros. Une somme qui a fait bondir certains internautes ! Selon certains d'entre eux, le marketing de ce logis qui suit la monde de la "digital détox" est très bien ficelé.

L'aventure ne s'est pas arrêtée là car le "papou" a commis un impair en oubliant la valise contenant les vêtements et brosses à dents des enfants. De quoi les plonger un peu davantage dans une vie de Robinson. Qu'à cela ne tienne, à la fin de leur séjour, les grands-parents et leurs petits-enfants ont affirmé être ravis. L'un des petits-fils a même déclaré que de telles vacances étaient plus appréciables que des vacances avec accès aux tablettes ! Un carton-plein pour Chantal et Claude.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles