Publicité

Zone Interdite - "Ne mettez pas vos enfants sous pression !", "Soutien", "Pourquoi sont-ils les mal-aimés ?", "Elle n'a rien inventé" : le reportage sur les agriculteurs qui veulent sauver la planète divise la Toile

Ce dimanche 11 février 2024, M6 a consacré son numéro de "Zone Interdite" aux agriculteurs qui veulent sauver la planète. Un reportage touchant et encourageant qui a beaucoup fait réagir sur la Toile.

Zone Interdite : le reportage sur les agriculteurs qui veulent sauver la planète émeut la Toile

Voilà plusieurs semaines maintenant que l’actualité hexagonale est marquée par d’importantes manifestations des agriculteurs français. Un peu partout en France, la colère gronde et s’étend d’ailleurs dans toute l’Europe. Difficile pour les agriculteurs de continuer à faire leur métier dans de bonnes conditions, écrasés sous le poids de nombreuses normes européennes qui rendent leur quotidien de plus en plus éreintant. Et alors que Karine Le Marchand, présentatrice de "L’amour est dans le pré" n’a pas hésité à se joindre à l’une de ces manifestations, M6 a consacré un numéro de "Zone Interdite", présenté par Ophélie Meunier, aux "nouveaux agriculteurs au secours de la planète", ce dimanche 11 février 2024.

Vidéo. Découvrez la minute d'Ophélie Meunier

Pour ce faire, les équipes des magazine d’M6 ont suivi le quotidien de plusieurs agriculteurs français qui tentent d’assurer l’équilibre de leurs récoltes tout en testant des méthodes moins polluantes. II faut dire que la profession subit de plein fouet les changements climatiques. Dans le Nord, les terres sont noyées. Dans le Sud, la sécheresse ravage tout sur son passage. En clair : le monde agricole connaît une crise sans précédent. Souvent accusés d’être responsables de l’appauvrissement des terres, certains agriculteurs cherchent à se renouveler, quitte à revenir à des méthodes ancestrales. C'était ainsi tout l'objet de ce numéro de "Zone Interdite".

Les agriculteurs qui veulent sauver la planète font réagir la Toile

Dans le Pas-de-Calais, Martin, 30 ans, et son épouse, Hélène, cultivent du lin, des céréales et des pommes de terre. Mais l'agriculteur est de plus en plus angoissé face aux changement météorologiques. Chaque début de saison est une hantise. Alors, Martin a décidé de planter ses graines sans labour pour se protéger des coulées de boue qui ravagent les champs. Produire sans labourer, une méthode qui va à l'encontre des techniques ancestrales, mais qui représente la dernière option de Martin, préoccupé par les changements climatiques, et ingénieur agronome avant de devenir agriculteur. Pour le jeune homme, il s'agit de sauver la planète et les futures générations, quitte à s'endetter à hauteur de 110.000 euros.

De son côté, André est maraicher dans les Pyrénées Orientales, région la plus sèche de France. chaque semaine, il prépare les paniers de ses clients, particuliers et restaurateurs, à qui il vend ses fruits et légumes sans intermédiaire. "J'en ai chié l'été dernier, je n'arrivais pas à dormir tellement il faisait chaud, ça a été un enfer" a-t-il confié aux caméras de "Zone Interdite". Sans une goutte de pluie pendant six mois, André a fini par mettre en place un contrôle drastique de son arrosage. Désormais, l'agriculteur tend à utiliser moins d'eau pour ses terres grâce à des vers de terre et des champignons.

En Gironde, Bérénice est éleveuse de vaches, et veut faire de sa ferme un élevage 0 émission de gaz à effet de serre, alors que les vaches produisent 11,8% des gaz à effet de serre en France. Pour réduire ses émissions de carbone, Bérénice compte sur une technique de pâturage ancestrale. Tout comme Corinne et Ernest qui, sur leurs terres alsaciennes, ont mis l'arbre au coeur de leur système agronomique et ont laissé repousser des haies, qui quadrillent désormais les prairies où leurs vaches se nourrissent. Et c'est tout un écosystème qui renait. Résultat : de vastes prairies, vertes et impeccables. "C'est facile : on laisse pousser" plaide Corinne. C'est effectivement ce qui était autrefois d'usage dans le monde agricole, avant que 70% des haies soient arrachées en France.

Un reportage encourageant en ces temps de vives tensions dans le monde agricole. À tel point que sur X, de nombreux internautes ont encensé les initiatives de Martin, André, Bérénice, Ernest et Corinne qui se battent, chaque jour, pour sauver leurs terres et la planète. Pour beaucoup de téléspectateurs, rien de mieux que les méthodes ancestrales. Et puis, il y a les internautes qui sont plus septiques et moins optimistes sur l'avenir de l'agriculture française. Parmi eux, certains ont d'ailleurs fustigé les rouages d'une industrie de plus en plus décriée. D'autres ont pointé du doigt la pression que les agriculteurs subissent chaque jour, hallucinant notamment devant les mots du père de Martin, qui s'est porté caution lorsque son fils a fait un prêt à la banque, et qui craint de le voir échouer...

Ce contenu pourrait également vous intéresser.