Publicité

XV de France: "On fait bloc avec l'équipe", le président de la FFR conforte Galthié à la tête des Bleus

Samedi soir au Groupama Stadium, le XV de France a achevé son édition 2024 du tournoi des VI Nations par un succès face à l'Angleterre (33-31), dans un match tendu jusqu'à la fin. Défaits contre l'Irlande (17-38) et tenus en échec par l'Italie (13-13), les Bleus ont terminé à une encourageante deuxième place, mais c'est un goût d'inachevé qui demeure.

"Ce ne sont pas les résultats de deux ou trois matchs qui doivent tout changer"

Invité de Bartoli Time sur RMC ce dimanche, le président de la FFR Florian Grill a débriefé la compétition, renouvelant son soutien inconditionnel à Fabien Galthié, dont la méthode a été contestée ces dernières semaines devant les sorties pas vraiment convaincantes de ses joueurs.

"Avec la fédération, on a voulu apporter de la sérénité, de l'apaisement dans un moment difficile pour les joueurs et pour le staff", a expliqué Florian Grill sur RMC, avant de détailler: "On a donné de la confiance, dès le premier match on entendait: 'il faut que Fabien Galthié parte', alors que bien sûr que non, on ne prend pas des décisions comme ça à l'emporte-pièce. On n'avait pas décidé non plus de le conserver juste sur le résultat d'un match en quarts de finale de la Coupe du monde. Pendant six mois, on a eu le temps de découvrir Fabien, de voir la qualité du management, la manière dont il travaillait donc ça nous convient parfaitement. Ce ne sont pas les résultats de deux ou trois matchs qui doivent tout changer. C'est ça que j'appelle manager dans la durée. Je pense que les difficultés construisent les victoires de demain."

"Fabien est un perfectionniste", soutient Grill

Interrogé sur le fait de savoir si, malgré tout, une éviction du sélectionneur avait été envisagée, Florian Grill a répondu sans détours: "Non, à aucun moment ça ne m'a trotté dans la tête, on fait bloc avec l'équipe."

La communication particulière de Fabien Galthié pendant la compétition, notamment lors de sa sortie sur "le contenu parfait" après le succès étriqué contre l'Ecosse (16-20), a également été débattue.

"Je pense que les supporters avaient envie de l'entendre un peu plus. Il y a tellement de détails à ce poste de manager du XV de France, on est tellement sous le feu des médias en permanence qu'il y a forcément des points d'amélioration tout le temps. Fabien est un perfectionniste. Je suis assez bluffé par le travail qu'il fait, il donne la parole à tout le monde lors des débriefings... Moi j'aime beaucoup le management que j'ai découvert au fur et à mesure, c'est du haut niveau", a défendu le président de la FFR.

Article original publié sur RMC Sport