Xénogreffes, mathématiques et bébés apaisés : l'actualité des sciences en ultrabrèves

JOE CARROTTA/NYU LANGONE

Au sommaire des ultrabrèves du 14 septembre 2022 : des essais cliniques de xénogreffes seraient à envisager prochainement, l'importance des mathématiques dans les emplois en France et une méthode scientifique pour calmer les pleurs des bébés.

En santé :

  • Encore à l’état de récits de science-fiction il y a quelques années, les xénogreffes, greffes d’organes d’autres espèces animales sur des humains, pourraient être possibles.

  • Des équipes américaines ont montré que cela est réalisable et ont convaincu l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) de réfléchir à la possibilité de débuter des essais cliniques sur les humains.

  • Sciences et Avenir s’est entretenu avec les directeurs des deux principales équipes à l’origine de cet événement, Robert Montgomery et Muhammad Mohiuddin, afin de savoir ce que leurs précédentes expériences sur des animaux nous ont appris et le calendrier des potentiels futurs essais.

En mathématiques :

  • Une étude traitant de l’impact économique des mathématiques a été publiée le 13 septembre 2022.

  • Ces résultats montrent que 13% des emplois salariés en France sont impactés par cette discipline, soit 3,3 millions d’emplois, par exemple dans le juridique avec l’expansion de l’intelligence artificielle ou encore en santé avec le traitement des données.

  • Dans le même temps, la proportion de professeurs de mathématiques à l’université a baissé de 8%, ce qui risque de poser des problèmes dans l’encadrement des actuels et futurs étudiants dans cette discipline de plus en plus nécessaire sur le marché du travail.

En sommeil :

  • En réponse aux réveils et pleurs inexpliqués de nombreux bébés, une équipe italo-japonaise a tenté de trouver un moyen simple de les apaiser.

  • A la suite d’un protocole impliquant l’observation de nourrissons et de leur mère, il semble qu’une méthode pour calmer un bébé serait de le porter en marchant à rythme régulier pendant 5 minutes, puis de s’assoir, toujours en le portant, de 5 à 8 minutes.

  • Cette méthode simple devrait permettre de réduire le stress parental et d’éviter des cas de maltraitances impulsives.

En anthropologie :

  • Les Mapuches, une population autochtone d’Argentine et du Chili, pratiquent des rites funéraires parti[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi