Comment les Windsor gonflent leur fortune avec les héritages cachés

La famille royale lors des célébrations du Jubilée de la reine. - Credit:DANIEL LEAL / AFP

Depuis un siècle, la famille royale accumule les héritages dans le plus grand secret. « Le Guardian » estime au moins à 200 millions de livres les successions concernées à ce jour…

Les petits ruisseaux font les grandes rivières… En un siècle, les Windsor n'ont cessé de grossir leur pelote en récupérant les héritages des membres du clan dans des conditions très opaques. C'est en tout cas ce que révèle Le Guardian, réputé à gauche, qui s'insurge contre ces méthodes, en opposition totale avec la règle imposée au commun des mortels, qui doit faire preuve de transparence afin de payer ses impôts et éviter les fraudes… Le quotidien britannique a d'ailleurs engagé une action en justice après la mort du duc d'Édimbourg l'an dernier pour contester le secret entourant son héritage, dont le contenu est sous scellés pour 90 ans.

Le journal explique que, « pendant des décennies, les avocats de la famille royale ont obtenu des juges de la Haute Cour des ordonnances légales pour que le contenu des testaments reste confidentiel après le décès des parents. Depuis 1911, toutes les audiences des tribunaux au cours desquelles les hauts magistrats ont rendu ces ordonnances se sont tenues à huis clos. » Des dérogations qui ont permis de garder une véritable chape de plomb sur au moins 187 millions de livres, soit 220 millions d'euros – ce qui correspond à environ la moitié de la fortune privée actuelle de la reine Elizabeth II. Pour faire ses calculs, le Guardian a épluché des fichiers déclassifiés concernant une trentaine d'héritages depuis un siècle.

70 millions laissés par Queen Mum

Les montants varient en fonction de la position plus ou moins élevée des [...] Lire la suite

VIDÉO - Le silence d'Elizabeth II après la mort de la princesse Diana a suscité l'incompréhension de l'opinion britannique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles