Washington se propose comme médiateur entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Antony Blinken, chef de la diplomatie américain, le dimanche 15 mai 2022 - John MacDougall - AFP
Antony Blinken, chef de la diplomatie américain, le dimanche 15 mai 2022 - John MacDougall - AFP

Anthony Blinken a souligné ce lundi que les deux pays avaient une "opportunité historique de parvenir à la paix dans la région".

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a proposé lundi l'assistance des Etats-Unis pour rapprocher l'Arménie et l'Azerbaïdjan, et encouragé un règlement permanent du conflit entre les deux pays deux ans après un cessez-le-feu négocié par la Russie.

Au cours d'appels séparés avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliev et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, Anthony Blinken a souligné que les deux pays avaient une "opportunité historique de parvenir à la paix dans la région", selon un communiqué du département d'Etat.

Le secrétaire d'Etat américain a "offert l'assistance des Etats-Unis pour faciliter la connexion des systèmes de transport et de communication" des deux pays, a indiqué le porte-parole du département d'Etat, Ned Price.

Plusieurs milliers de morts

Aliev et Pachinian s'étaient rencontrés en mai dans le cadre d'une médiation de l'Union européenne. Leurs ministres des Affaires étrangères ont ensuite tenu à la mi-juillet à Tbilissi, en Géorgie, leurs premiers pourparlers directs depuis la guerre.

Après une première guerre qui a fait plus de 30.000 morts au début des années 1990, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont affrontés à l'automne 2020 pour le contrôle du Nagorny Karabakh, une région montagneuse qui, soutenue par Erevan, avait fait sécession de l'Azerbaïdjan.

Plus de 6500 personnes ont été tuées dans cette nouvelle guerre. Dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu négocié par Moscou, l'Arménie a cédé des pans entiers de territoires qu'elle contrôlait. La Russie, de plus en plus isolée sur la scène internationale en raison de son invasion de l'Ukraine, considère le Caucase comme son pré carré.

Ned Price a précisé que les Etats-Unis étaient prêts à discuter avec des "partenaires qui partagent leurs valeurs" pour favoriser une paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Positif au Covid-19, Joe Biden est placé à l'isolement mais continue de travailler

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles