Vu du Royaume-Uni. Brexit : Londres accuse Paris de lui avoir tendu “une embuscade”

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le Royaume-Uni accuse la France d’avoir poussé pour que l’Union européenne exige des concessions de dernière minute dans les négociations sur le Brexit. Pour la presse britannique, il semblait inéluctable que le processus aboutisse à “un affrontement classique” entre Paris et Londres.

Le Royaume-Uni a accusé Emmanuel Macron “de pousser les négociations de Brexit au bord du gouffre” ce vendredi 4 décembre. Selon The Times, le gouvernement britannique considère que le président français a orchestré des demandes de concessions de dernière minute “inacceptables”.

Le quotidien cite des sources gouvernementales britanniques, qui ont déclaré que Michel Barnier, négociateur en chef de l’UE, avait tendu “une embuscade” à ses homologues britanniques la veille en exigeant que le Royaume-Uni “s’aligne sur les règles de Bruxelles en matière d’aides d’État”.

À lire aussi: Négociations. Brexit : la France hausse le ton, un “no deal” à l’horizon ?

Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a déclaré qu’Emmanuel Macron mettrait son veto à un accord qui ne “correspondrait” pas aux intérêts européens, indique The Times.

Un voisin insulaire “gênant”

Pour le Financial Times, si la bataille du Brexit “devient un affrontement classique” entre Paris et Londres, cela n’a rien d’une surprise :

L’histoire mouvementée des relations franco-britanniques au cours des derniers siècles – et celle de l’entrée difficile du Royaume-Uni dans l’UE et de sa sortie tout aussi difficile – laissait penser que les derniers jours des négociations du Brexit

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :