Vu de Guinée. Invasion du Capitole : quand l’Amérique fait pire que l’Afrique !

Le Djely (Conakry)
·2 min de lecture

C’est sidérée, et un brin amusée, que la presse africaine a regardé des manifestants pro-Trump envahir le Capitole américain, mercredi 6 janvier. Il n’y a pas qu’en Afrique que la démocratie est en panne, lance aux occidentaux Le Djely. Le journal guinéen demande “moins d’arrogance et de condescendance” aux “éternels donneurs de leçons”.

Donald Trump nous aura entraînés jusqu’au bout de l’imaginable. En dépit de toutes les frasques que le président américain nous a servies depuis quatre ans, personne n’aurait envisagé qu’il en viendrait à provoquer les scènes surréalistes dont le Capitole, l’antre de la démocratie américaine, a été l’objet ce mercredi 6 janvier. Cette intrusion inédite d’une horde de partisans fanatiques du président sortant dans l’enceinte du Congrès est un excès que personne n’aurait pu prévoir.

Une nouvelle fois, au-delà de la personne de Trump, c’est l’image de la démocratie américaine, souvent présentée comme une référence mondiale, qui s’en trouve écornée. Du côté du continent africain en particulier, c’est avec une pointe de sourire que l’on assiste à ces agissements inouïs. Car aussi abominables que soient les actes posés par les partisans de Donald Trump, ils viennent rappeler qu’il n’y a pas que dans le tiers-monde en général et en Afrique en particulier que la démocratie reste perfectible.

Il serait souhaitable que les éternels donneurs de leçons puissent s’en inspirer pour se laisser aller à moins d’arrogance et de condescendance à l’égard des autres.

À lire aussi: Présidentielle américaine. Trump, le pire président de l’histoire des États-Unis ?

Crise profonde de confiance

La démocratie américaine en panne ! C’est en effet la seule explication aux scènes incroyables qu’il nous a été donné d’assister ce mercredi 6 janvier dans l’enceinte du Congrès américain.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :