Publicité

"Je voulais les libérer du démon" : un Sicilien tue sa femme et leurs deux fils

Giovanni Barreca, un maçon de 54 ans, a avoué le meurtre de sa femme et ses deux fils dans le cadre d'une séance d'"exorcisme". Selon la presse italienne, le père de famille invoquait régulièrement sur les réseaux sociaux le nom d'un pasteur évangélique autoproclamé.

Un Sicilien a avoué avoir tué sa femme et leurs deux fils, "possédés par le démon" selon lui, une affaire empreinte de dérive sectaire, a indiqué ce lundi 12 février à l'AFP un porte-parole des carabiniers.

Le triple meurtre est survenu la semaine dernière à Altavilla Milicia, près de Palerme, dans le cadre d'une séance d''"exorcisme", a précisé le porte-parole.

Giovanni Barreca, un maçon de 54 ans, a avoué devant les carabiniers avoir tué sa femme Antonella Salamone, 41 ans, et leurs fils Kevin, 16 ans, et Emanuel, 5 ans.

"Je voulais les libérer du démon", a expliqué ce fervent évangélique lors de son arrestation.

La communauté évangélique dénonce une "horreur"

L'aînée de 17 ans est la seule enfant du couple à avoir survécu. Le corps en partie carbonisé de la mère a été retrouvé mi-enterré dans le jardin de leur maison. Les corps des enfants retrouvés dans leur lit portaient des marques de strangulation.

Selon la presse italienne, le père de famille invoquait régulièrement sur les réseaux sociaux le nom d'un pasteur évangélique autoproclamé originaire des Pouilles, très présent lui sur Facebook et TikTok où il se prétend capable de guérir ses fidèles et "chasser Satan".

Les carabiniers cherchent à déterminer son rôle éventuel dans le passage à l'acte du meurtrier présumé, ainsi que celui d'un couple d'amis de la famille, arrêtés et écroués, soupçonnés, toujours selon la presse, de l'avoir incité à tuer ses proches.

Ce couple appartient à une communauté évangélique, qui a dénoncé ce lundi "l'horreur" du triple homicide. "La communauté évangélique d'Altavilla Milicia se distancie catégoriquement de toute forme de violence", a-t-elle assuré dans un communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Quintuple homicide à Meaux : Les détails du procureur