Publicité

Vols annulés, écoles fermées... Les images de New York et du nord-est américain paralysés par la neige

Le dernier épisode neigeux dans la ville de New York remonte au 16 janvier, ce qui avait mis fin à 700 jours sans neige. Dans certaines villes du New Jersey, des cumuls jusqu'à 33 centimètres de neige ont été enregistrés.

Au coeur de New York, Central Park est enveloppé ce mardi 13 février dans un beau manteau blanc, la mégapole et d'autres régions du nord-est des États-Unis - plus de 30 millions d'habitants - étant paralysés par 30 centimètres de neige par endroits.

Conséquences de cette tempête de neige anticipée par la météo américaine: plus de 1 220 vols vers et depuis New York ont été annulés à la mi-journée, dont près de la moitié de ceux de l'aéroport LaGuardia, plus d'un quart des vols à Newark, le grand aéroport du New Jersey en banlieue new-yorkaise, tout comme 20% du trafic de l'historique plateforme aéroportuaire JFK, selon le site Flight Aware.

Les écoles, les tribunaux et les administrations publiques sont également fermés et les routes quasi désertes après que le National Weather Service (NWS) a recommandé aux automobilistes de conduire "avec la plus grande prudence" ou de "simplement éviter de se déplacer si possible".

700 jours sans neige

La ville de New York (8,5 millions d'habitants), ses sites emblématiques comme Central Park, le Pont de Brooklyn ou Times Square, et toutes les banlieues où vivent des millions d'autres résidents, se sont couverts dans la matinée d'un épais et magnifique manteau blanc, rappelant les images d'Épinal en hiver de l'une des cités les plus connues au monde.

Peu de joggeurs et de chiens à Central Park mais déjà quelques bonhommes et batailles de boules de neige. Le dernier épisode neigeux dans la ville remonte au 16 janvier, ce qui avait mis fin à 700 jours sans neige.

"Quatre à huit pouces (10 à 20 cm) de neige avec des rafales de vent de 65 km/h sont attendus" dans la journée, selon le système d'alerte de New York City (NYC).

Jusqu'à 33 cm

Dès l'aube, 2,5 à 5cm de neige par heure sont tombés sur "certaines zones" de l'agglomération new-yorkaise, notamment sur les banlieues résidentielles du comté du Westchester, au nord de la ville, coincées entre l'Atlantique et le fleuve Hudson, selon le NWS.

Même chose à l'ouest, dans les banlieues industrielles et dortoirs du New Jersey et à l'est sur la péninsule de Long Island qui pointe vers l'Atlantique.

Au total, 32 millions d'habitants des États de New York, du New Jersey et de Pennsylvanie sont concernés par les intempéries selon le NWS, avec jusqu'à 33 cm de neige dans des bourgades du New Jersey.

Changement climatique

Hormis le petit épisode neigeux de mi-janvier, la ville de New York n'avait pas vu de telles précipitations depuis février 2022.

En revanche, à Noël 2022, le "blizzard du siècle" et plus d'un mètre de neige dans le nord et l'ouest de l'immense État de New York, en grande partie rural, avaient provoqué des dizaines de morts, notamment dans la cité de Buffalo à la frontière canadienne, à des centaines de kilomètres au nord-ouest de New York City.

Aux États-Unis et dans le reste du monde, la fréquence, l'intensité et l'imprévisibilité des intempéries estivales et hivernales augmentent en raison du changement climatique.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Valérie Masson-Delmotte (climatologue) : "Est-ce qu’il faut se préparer au pire ? On déjà dans une situation qui est grave et qui va s’aggraver"