Violences. Aux États-Unis, de plus en plus de sans-abri seraient agressés et tués

·1 min de lecture

Meurtres en série, décapitation, passage à tabac : les violences contre les sans-abri aux États-Unis seraient en hausse selon les associations. L’effet notamment d’une précarité de plus en plus présente dans les rues américaines.

Dans une même soirée, deux hommes abattus par balle presque coup sur coup à Miami, probablement par le même homme, arrêté et soupçonné de meurtres en série de sans-abri. Une décapitation dans le Colorado. Un homme endormi brûlé vif dans une cage d’escalier de New York.

“Derrière ces faits divers macabres, il y a des dizaines d’actes de violence chaque jour, souligne The Washington Post, occasionnés par les collisions de plus en plus nombreuses entre les gens qui ont un toit et ceux sans logement, dans le sillage de la pandémie de coronavirus, disent des experts.”

À lire aussi: Portrait. Sous un pont de Beyrouth, un sans-abri amoureux des livres

“Nous pensons bel et bien qu’il y a une hausse [des violences] d’après les informations des médias et des associations”, déclare Donald Whitehead, directeur exécutif de la Coalition nationale pour les sans-abri. Cette association a rendu public un rapport compilant 20 ans de données policières sur les crimes contre des personnes vivant dans la rue, de 1999 à 2019. Sur cette dernière année – avant la pandémie donc – elle a compté 83 agressions à l’échelle nationale, dont 39 ont causé la mort.

Bien sûr, note le journal, des sans-abri commettent aussi des agressions, comme l’a rappelé le 16 janvier la mort d’une femme poussée sur un quai de métro par un

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles