Vintage, location, troc: comment habiller son enfant de manière plus durable, sans se ruiner?

·8 min de lecture
Des habits d'occasion pour les enfants - Little Clotherie Family / Pepites Vintage For Kids / Chez Marcel Shop
Des habits d'occasion pour les enfants - Little Clotherie Family / Pepites Vintage For Kids / Chez Marcel Shop

"Les fringues de bébé c'est adorable, mais ça coûte un bras et ça dure deux semaines et demi." A l'instar d'Ariane, mère de deux enfants, de nombreux parents sont confrontés à un double dilemme lorsqu'il s'agit de faire du shopping pour leur enfant: comment éviter de se ruiner, tout en évitant au maximum le gaspillage?

A l'heure où les effets néfastes de l'industrie de la mode sont de plus en plus dénoncés, de nombreuses entreprises font le pari de proposer une offre bonne pour la planète, mais aussi notre porte-monnaie, loin du schéma traditionnel de l'achat dans les grandes enseignes de fast-fashion.

Et si le marché de l'habillement adulte est le premier à s'être plié aux nouvelle exigences des consommateurs, les vêtements pour enfants n'échappent pas à la règle. Vous êtes à la recherche de solutions pour garnir la garde-robe de votre enfant, sans heurter l'environnement ni faire flamber votre carte bancaire? Suivez le guide.

• La location

Depuis quelques années, la location de vêtements pour les tout-petits est une alternative qui prend de l'ampleur. Le concept est simple: on paie un abonnement mensuel qui permet, chaque mois, de recevoir puis de renvoyer des habits. L'avantage principal? Un enfant, ça grandit vite, et les vêtements ne lui vont rapidement plus. Et un vêtement qui n'est plus porté... ça encombre un placard (et c'est de l'argent perdu).

Plusieurs sites et plateformes sont à tester: Petit Nomade (lancé par une mère et sa fille en 2019, avec une commande à la carte, parfaite pour les occasions spéciales tel qu'un mariage ou un baptême), Jeanne et Gabriel (29 euros par mois le baluchon avec uniquement des marques françaises telles que Jacadi, Cyrillus, Bonpoint, Petit Bateau, Tartine et Chocolat), Little Clotherie Family (le plus chic, avec un grand choix de pièces de cérémonie et de créateurs à louer à la pièce), etc.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

L'entreprise Kitsoo, elle, se concentre sur la location de vêtements éco-responsables pour les 0-2 ans. Via un abonnement mensuel sans engagement, les parents peuvent avoir accès à un catalogue d'habits en matière responsable (tel que le coton bio) et fabriqués en France. Une manière, assurent les fondateurs de Kitsoo dans un communiqué, de "réduire la pollution liée aux transports, garantir des conditions de travail dignes aux 'petites mains' qui conçoivent les produits, préserver les savoir-faire locaux et contribuer à la création d'emplois sur nos territoires".

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"Nous nous adressons à tous les parents qui veulent protéger la planète et bien habiller leurs bébés sans se ruiner: à qualité similaire, ils peuvent économiser jusqu'à 2000 euros sur la période de 0 à 2 ans", précisent-ils.

Côté prix, comptez 29,90 euros par mois pour le pack composé de 5 pièces d'une valeur de 250 euros (livraison, retour, lavage professionnel et assurance tâches et trous inclus), 49,90 euros pour le pack de 10 pièces d'une valeur de 500 euros, et 69,90 euros pour le pack de 15 pièces d'une valeur de 800 euros.

• Les friperies, en physique et en ligne

Vide-greniers, boutiques solidaires, friperies... Les boutiques d'occasion regorgent de pièces de bonne qualité, à prix cassé, pour habiller bébés et jeunes enfants.

A Paris, l'influenceuse Clara Victorya a ouvert en mai dernier "Relique Kids", annexe pour les enfants de sa boutique vintage à succès Relique (toutes deux situées rue Notre-Dame de Nazareth, dans le 11e arrondissement à Paris). Là, il est possible de trouver des pièces des années 1950 à 1990 de belle qualité, aux couleurs chatoyantes - mais aussi des jouets anciens et de la décoration.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Pas de boutique vintage pour enfant à proximité? Pas de vide-greniers ou magasin solidaire dans les environs? Tournez-vous vers la fripe en ligne! De plus en plus de vintage addicts proposent des pièces d'occasion dédiées aux tout-petits, que ce soit sur des pages Instagram, Vinted ou des sites dédiés.

Chez Marcel Shop, par exemple, on trouve une belle sélection de pièces qui arrivent tout droit des années 1980 et 1990. Des vêtements trentenaires, certes, mais qui ont traversé les années, machines, chutes et accidents de compotes, en s'en sortant sans accroc ni tâche. De plus, ils sont proposés à des prix raisonnables: comptez 7 euros pour une chemise bariolée en flanelle, 14 euros pour une salopette en jean doublé de tartan, 12 euros pour un pantalon en velours en parfait état.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Léonie, la créatrice de Marcel Shop, est une Française expatriée en Espagne. Mère de deux enfants de 3 ans et 4 ans et demi, c'est parce qu'elle ne trouvait pas son bonheur dans les marques actuelles qu'elle s'est tournée vers le vintage. En plus de "couleurs plus sympas" et "motifs incroyables", elle aime la durabilité et la solidité des vêtements anciens. Autre point qu'elle souligne: les habits pour enfants des années 80/90 étaient "plus amples", donc plus agréables à porter pour les petits - et à changer moins souvent pour les parents, puisqu'ils peuvent être portés plus longtemps. Plus étriqués, les vêtements actuels de fast-fashion sont pensés pour "durer moins longtemps", autant par leur fabrication fragile que leur coupe, assure-t-elle.

François, grand fan de vintage, a de son côté lancé il y a cinq mois son compte Instagram et son site, Pépites Vintage For Kids. Au programme, du beau denim, des blousons Made In USA, des sweats colorés et même des Converse. Des pièces pas si faciles à chiner, car plutôt rares: idéal pour les parents à la recherche d'un style plus original pour leur bambin.

"J'ai une fille âgée de 6 ans, et j'avais envie de lui trouver de jolies pièces. J'ai commencé comme ça, pour elle, puis je me suis dit que ça pourrait intéresser d'autres gens", nous raconte-t-il.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

• Les vide-dressings 2.0

Autre option qui repose sur l'achat de seconde-main: les vide-dressings en ligne, où il est possible d'acheter des habits et accessoires directement à des particuliers, par le biais d'une plateforme sécurisée. Certains sites proposent même de s'occuper de toute la partie mise en vente des affaires des particuliers, façon dépôt-vente.

C'est le cas du site Les P’tites Z’occaz, qui se présente comme un vide-dressing en ligne pour les parents débordés, avec une sélection allant de 0 à 12 ans. Le concept: si votre intérieur déborde d'affaires d'enfant qui ne sont plus utilisées, mais que vous n'avez pas le temps de vendre vos articles vous-mêmes, pas de panique: tout est pris en charge.

"Tous leurs articles sont vérifiés avec le plus grand soin et sélectionnés pour répondre à des critères de qualité stricts. Et comme n’importe quelle autre boutique en ligne, si un article ne convient pas, il est possible de le retourner et de demander un remboursement", précise un communiqué.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Parmi les autres plateformes les plus connues, on retrouve également By Bambou (qui met en avant une dimension communautaire, avec la possibilité de suivre d'autres inscrits), Il était Plusieurs Fois (avec des prix très bas, démarrant autour d'1,60 euro) ou encore Little Kids (avec un catalogue à petits prix de vêtements comme neufs ou en très bon état).

• Le troc

Autre solution vieille comme le monde? Le troc. "Les fringues de bébé c’est adorable mais ça coûte un bras, ça dure deux semaines et demi et il y a beaucoup de chances que ça soit taché. Donc autant rester raisonnable en s’échangeant les fringues, et ça déculpabilise si on craque sur une petite fringue!", nous explique Ariane. Cette mère de deux enfants a pris le réflexe de se tourner vers ses amis, également parents, en cas de besoin. Et inversement.

"On a toujours volontiers prêté des fringues de bébé trop petites à nos potes qui allaient en avoir. Et à l’inverse pour la naissance de notre deuxième enfant, comme j’avais rendu ce qu’on m’avait prêté pour notre premier, c’est une autre copine qui est venue à ma rescousse en me filant les fringues de naissance de son bébé. On profite des naissances décalées", explique-t-elle.

Et pour les jeunes parents dont les proches n'ont pas encore d'enfants, des solutions en lignes existent: la plateforme Vinted, par exemple, propose l'option "échange".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles