Publicité

VI Nations: malmenée par l'Italie, l'Angleterre s'impose au forceps

L’Angleterre a tremblé ce samedi. Trois mois après la médaille de bronze obtenue lors de la Coupe du monde, le XV de la Rose a connu beaucoup de difficultés pour son entrée en lice dans le Tournoi des VI Nations. Poussés dans leurs retranchements par des Italiens en quête d’un gros coup depuis une victoire au pays de Galles en 2022, les coéquipiers de George Ford ont attendu le second acte pour se défaire de la Squadra au stadio Olimpico (24-27).

Les Anglais aux deux visages

Privés de leur pépite Ange Capuozzo, les Italiens ont pourtant attaqué la rencontre pied au plancher. La botte de Tommaso Allan parfaitement réglée, l’Italie a pris les devants sur un essai d’Alessandro Garbisi, qui a bonifié un gros travail de Brex (10-0, 11e). Le rapproché anglais après l’essai d’Elliot Daly (10-8, 20e) n’a pas calmé les ardeurs de la Squadra. Après une action d’école et un décalage dans le bon tempo de Menoncello, Allan a franchi la ligne une deuxième fois pour permettre à l’Italie de mener à la pause (17-14, 26e).

Mais la pause a permis aux Anglais de revenir avec les idées claires, pendant que George Ford réglait la mire face aux perches. Alex Mitchell a permis à l’Angleterre de passer devant (17-21, 45e), pendant que l’ouvreur du XV de la Rose faisait preuve de sang-froid pour creuser l’écart (17-27, 67e).

Mais les Italiens n'ont jamais baissé les bras, encore moins lorsque l'Angleterre a terminé à 14 après le carton jaune de Daly. Plus de quatre minutes après la sirène, ils ont sauvé l'honneur sur un contre parfaitement conclu par Ioane (24-27, 85e).

Bien lancée par cette victoire poussive, l’Angleterre cherchera à confirmer dès la semaine prochaine lors de la réception du pays de Galles (samedi 10 à 17h45), pendant que l’Italie affrontera la montagne irlandaise à Dublin dimanche (16 heures). Des Irlandais souverains face au XV de France en ouverture.

Article original publié sur RMC Sport