Des vestiges humains de la bataille de Waterloo refont surface

La bataille de Waterloo, en juin 1815, a fait plus de 10 000 morts.  - Credit:JOHN THYS / AFP
La bataille de Waterloo, en juin 1815, a fait plus de 10 000 morts. - Credit:JOHN THYS / AFP

Des découvertes « incroyablement rares ». Comme l'ont repéré nos confrères britanniques de la BBC, plusieurs squelettes de soldats ayant combattu lors de la bataille de Waterloo (Belgique) en 1815 ont été déterrés par une équipe d'archéologues, au début du mois de juillet. Selon les spécialistes engagés dans cette fouille, il s'agit de « découvertes extrêmement rares pour un champ de bataille napoléonien », ont-ils indiqué, mercredi 13 juillet, lors d'une conférence de presse.

Les fouilles existent de longue date sur ce haut lieu de l'histoire européenne et napoléonienne. Celles-ci avaient été interrompues en 2019, avant de reprendre en début d'année. Il y a trois ans, les archéologues avaient mis au jour trois membres humains amputés. Les spécialistes ont retrouvé cette fois-ci et, selon leurs dires, plusieurs restes humains et des squelettes de chevaux. « Nous ne nous rapprocherons pas plus de la dure réalité de Waterloo que cela », a même déclaré l'un des directeurs du projet.

À LIRE AUSSI27 juin 1856. Le jour où la comtesse de Castiglione séduit Napoléon III

De nouvelles fouilles jusqu'à vendredi

Selon Tony Pollard, professeur à l'université de Glasgow et directeur archéologique du projet, « la gestion des blessés dans ce combat qui en a fait plus de 10 000 a été un énorme défi. Il n'y avait pas de grand rituel ou de marque de respect. La fosse mise au jour permet de comprendre que les corps ont simplement été disposés ici ». Et de poursuivre, « je suis ar [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles