Vengeance. À Beyrouth, l’histoire cocasse de l’immeuble le plus étroit du Liban

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Dans le quartier beyrouthin de Manara, un homme se sentant lésé a fait construire sur sa petite parcelle un bâtiment filiforme en 1954 pour obstruer la vue sur la mer dont bénéficiait son frère, propriétaire d’une parcelle contiguë. Insider raconte cette histoire étonnante.

Il s’agit d’une de ces petites histoires de famille dont le Liban a le secret. Près du phare de Beyrouth, un homme a érigé dans les années 1950 “l’immeuble habitable le plus fin du pays en face du terrain de son frère” et cela, afin “de bloquer la vue sur la mer dont bénéficiait ce dernier et dévaluer son bien”, raconte le site Insider.

Selon The Independent, ce bâtiment étrange est aujourd’hui l’une des propriétés les plus cotées de Beyrouth. Situé en bordure d’une pente dans le quartier de Manara [qui signifie “phare” en arabe], dans l’ouest de la capitale libanaise, l’immeuble insolite construit en 1954 ressemble à une façade factice peinte en rose et décrépie par le temps. Il mesure 60 centimètres d’épaisseur à son point le plus étroit. Les habitants du quartier l’ont baptisé “Al-Ba’sa” [“la rancune” en français], explique Insider.

Le site d’informations a interrogé l’urbaniste et architecte libanaise Sandra Rishani qui a exhumé l’histoire extraordinaire de ce bâtiment. Une anecdote que lui avait racontée son père.

L’immeuble ne peut être démoli

L’immeuble a été construit en 1954 après que son propriétaire a hérité d’une moins bonne parcelle de terrain que son frère et a cherché à se venger.”

Selon la légende urbaine racontée par le père de l’urbaniste, les deux frères ont été incapables de s’entendre sur la façon d’exploiter ces terrains, d’autant qu’une partie de la parcelle dont a hérité le frère lésé aurait été utilisée pour tracer une route.

Ironie de l’histoire, l’immeuble, dessiné par deux frères

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :