Vegane et crudivore, elle est condamnée à perpétuité pour le meurtre par malnutrition sur son fils

Une mère vegane condamnée à perpétuité pour avoir malnutri son fils de 18 mois - Getty Images (Getty Images)

Sheila O’Leary, une Américaine de 38 ans, a été condamnée à la prison à perpétuité pour le meurtre au premier degré de son fils Ezra, mort de malnutrition. Vegans et crudivores, Sheila et son mari ne mangeaient que quelques fruits crus par jour.

Sheila O’Leary ne connaîtra plus jamais la liberté. À 38 ans, cette Américaine résidant à Cape Coral, en Floride, a été condamnée à la prison à vie pour le meurtre de son fils Ezra, rapporte Ouest-France, relayant une information du New York Post. Âgé de 18 mois, le petit garçon est mort de malnutrition, comme l’a révélé l’autopsie qui a été pratiquée sur son corps.

Au moment où il est mort, le petit garçon ne pesait que sept livres, soit environ 7,7 kilogrammes, beaucoup moins que ce que pèse en moyenne un enfant de son âge. Pire encore, il mesurait la taille d’un bébé de sept mois alors qu’il en avait onze de plus. Un état de santé dont il a été établi qu’il était lié à la façon dont Sheila et son mari Ryan Patrick nourrissaient Ezra. Eux-mêmes végans et crudivores, ils n’avalaient que quelques fruits crus par jour et n’ont pas suffisamment nourri leur enfant en raison de leurs convictions.

Des charges supplémentaires

Sheila encourait également deux peines de 30 ans de prison pour maltraitance d'enfant aggravée et homicide involontaire coupable aggravé d'un enfant. Ainsi qu’une peine supplémentaire de cinq ans pour maltraitance d'enfant et négligence d'enfant. Elle a aussi été interdite d’entrer en contact avec ses autres enfants âgés de 3, 5 et 11 ans.

Ryan Patrick O’Leary, le père, attend son procès pour les mêmes chefs d’accusations que Sheila en prison. Depuis le mois d’août 2022, ce dernier fait aussi l’objet de chefs d'accusation supplémentaires d'agression sexuelle sur une victime de moins de 12 ans et de comportement obscène et lascif sur une victime de moins de 12 ans.

VIDÉO - Calvaire familial dans le Pas-de-Calais : le signalement a été fait par l'aîné des enfants