Vaucluse: un couple retrouvé mort, la piste d'un féminicide évoquée

Un homme et une femme ont été retrouvés morts ce samedi dans le Vaucluse, le parquet de Carpentras évoque la piste d'un féminicide suivi d'un suicide.

Les corps d'un homme et d'une femme d'une trentaine d'années, mortellement blessés par arme blanche, ont été découverts ce samedi à leur domicile dans le Vaucluse, a indiqué le parquet de Carpentras évoquant la piste d'un féminicide suivi d'un suicide.

Le couple a été retrouvé à son domicile de Pernes-Les-Fontaines, a indiqué le parquet confirmant une information de France 3.

"La première thèse nous permet d'envisager l'hypothèse d'un féminicide, un homicide conjugal, suivi d'un suicide", a-t-on ajouté de même source en précisant que l'autopsie des corps aura lieu lundi.

Des difficultés avec son mari

Peu de temps avant les faits, la victime avait alerté des proches des difficultés qu'elle rencontrait avec son mari. Ceux-ci avaient prévenu les gendarmes qui se sont rendus au domicile du couple où ils ont découvert les deux corps.

Le 26 juillet dernier dans le même département, une femme de 51 ans a été tuée à coups de couteau sur le parking de son lieu de travail à Cavaillon par son compagnon avec lequel elle était vraisemblablement en instance de séparation, selon le parquet d'Avignon.

D'après les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides en 2019 et 102 en 2020. Le collectif "Féminicides par compagnons ou ex" a lui dénombré en 2021 113 féminicides.

Au total, en France, plus de 200.000 femmes sont victimes de violences chaque année, selon le ministère.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Féminicide de Mérignac: le policier qui avait pris la plainte de la victime avait été condamné pour violences conjugales

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles