Variant Omicron : les États-Unis durcissent l’accès pour les voyageurs

·1 min de lecture
Les États-Unis agissent face au variant Omicron. 
Les États-Unis agissent face au variant Omicron.

L?administration Biden a dévoilé une série de mesures destinées à doper la vaccination et à faire face à la propagation du Covid-19 pendant l?hiver. Les États-Unis exigeront à partir du « début de la semaine prochaine » que tous les voyageurs étrangers entrant sur le territoire présentent un test négatif réalisé dans la journée précédant le départ, en plus d?être vaccinés, a fait savoir la Maison-Blanche jeudi 2 décembre.

Pour l'heure, cinq cas du variant Omicron ont été confirmés dans l'État de New York, un en Californie, un dans le Minnesota et un à Hawaï, portant à dix le total de cas confirmés pour l'instant dans le pays. Dans le Minnesota, la personne contaminée avait voyagé à New York mais ne s'était pas rendue à l'étranger. À Hawaï, le malade était non vacciné mais n'avait pas voyagé, montrant ainsi que le variant a commencé à se transmettre entre personnes à l'interieur États-Unis. « Il s'agit d'un cas de transmission locale », a confirmé le département de la Santé d'Hawaï dans un communiqué.

À LIRE AUSSICovid-19 : tout, vous saurez tout sur les variants

Ne pas « s?alarmer »

Les autorités de New York appellent la population à ne pas « s?alarmer ». « Nous savions que ce variant arriverait et nous disposons des outils pour arrêter la propagation » de l'épidémie de Covid-19, a écrit sur Twitter la cheffe de l'exécutif de l'État, qui compte près de 20 millions d'habitants. Et d?ajouter : « Faites-vous vacciner. Recevez votre dose de rappel. Portez votre masque ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles