Vanessa Paradis en froid avec un célèbre animateur ? Hors de question de parler d'elle !

Vanessa Paradis a su mener sa barque, ou plutôt sa voiture sur l'autoroute des artistes musicaux en devenant l'interprète du mythique tube Joe le Taxi en 1987. Grâce à cette chanson, son talent s'exporte non seulement à l'étranger mais se confirme également en France, après onze semaines passées numéro 1 dans le top 50. Âgée de 14 ans, Vanessa Paradis voit sa carrière toute tracée. Le monde du show business n'a en tout cas pas de mal à le penser. Chanteurs, compositeurs, stars du petit écran, les avis sont unanimes : la jeune femme ira très loin. Tous le pensent, sauf un.

Dans les années 1980-1990, Pascal Sevran est l'une des stars de la télé qui a visiblement un peu de mal avec l'ascension fulgurante de Vanessa Paradis. Un fait qu'a confirmé Arthur dans 30 ans d'émissions cultes, diffusée sur TF1 le 11 juin dernier. Le compagnon de Mareva Galanter revient sur cette rencontre qui a changé sa vie et sur l'animosité qu'il avait à son encontre : "Il avait deux exigences : il fallait qu'il ait toujours du rosé au frais et qu'on ne parle jamais de Vanessa Paradis."

En 1987, Pascal Sevran se retrouve confronté à Vanessa Paradis sur le plateau d'une émission présentée par Michel Denisot. Contre toute attente, il lui avoue une chose : son incertitude concernant l'avenir qu'elle peut avoir dans la chanson. "Quand je vous entends chanter, enfin plutôt, quand votre voix arrive jusqu'à mon oreille, j'ai quelques inquiétudes concernant...

Lire la suite


À lire aussi

Cendrine Dominguez mariée : ce célèbre acteur et animateur dont elle a été amoureuse passionnée
Sophie Davant : Main dans la main avec un célèbre animateur, sortie remarquée à Paris !
Caterina Murino (Balthazar) : Son célèbre ex a eu un enfant avec une animatrice

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles