Valls et Taubira en Corse après l'assassinat du président de la CCI


Les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Manuel Valls et Christiane Taubira, sont arrivés dans la nuit de mercredi à jeudi 15 novembre à Ajaccio, quelques heures après l'assassinat du président de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, le 17è dans l'île depuis janvier.

Initialement prévu pour les 29 et 30 novembre, ce déplacement a été anticipé à la demande du Premier ministre Jean-Marc Ayrault qui avait rappelé dans la soirée "la détermination" du gouvernement de combattre la violence criminelle en Corse et demandé aux deux ministres de s'y rendre "sans délai".

Jacques Nacer, 59 ans, qui était aussi secrétaire général du club de football de L1 Athletic Club Ajaccio (ACA), présidé par l'ancien dirigeant nationaliste Alain Orsoni, a été mortellement blessé par balles par un homme seul, peu avant 19 heures, a indiqué le procureur de la République à Ajaccio, Xavier Bonhomme.

Il s'apprêtait à fermer son magasin de vêtements de la rue Fesch, une artère piétonnière et très commerçante du centre-ville, quand un homme "cagoulé ou masqué", selon Xavier Bonhomme, a fait irruption, tirant plusieurs coups de feu.

Atteint de "plusieurs tirs mortels", Jacques Nacer est décédé peu après l'arrivée des secours, a précisé Xavier Bonhomme. Le tireur dont "le signalement est très flou" est parvenu à s'enfuir à pied sans être rattrapé.

Zone la plus criminogène d'Europe

Jacques Nacer, un notable très connu en Corse, est la 17e victime d'homicide depuis le début de l'année dans l'île, désormais qualifiée de zone la plus criminogène (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

Ce contenu pourrait également vous intéresser : De gauche à droite, on appelle à l'unité.

Valls et Taubira en Corse après l'assassinat du président de la CCI
Le président de la CCI d'Ajaccio tué dans une fusillade

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.