Valérie Zenatti au zénith

Par Baudouin Eschapasse
·1 min de lecture
La romancière Valérie Zenatti partage son temps entre l'écriture de romans et de scénarios, la traduction de l'œuvre d'Aharon Appelfeld et la pratique assidue du violon.
La romancière Valérie Zenatti partage son temps entre l'écriture de romans et de scénarios, la traduction de l'œuvre d'Aharon Appelfeld et la pratique assidue du violon.

Elle signe un livre jeunesse* à l'École des loisirs ; une série télé** coécrite avec Sachar Magen pour Canal+ et une nouvelle traduction d'Aharon Appelfeld*** aux éditions de l'Olivier. Malgré le confinement, Valérie Zenatti connaît un mois de novembre bien chargé. Et, à dire vrai, l'hiver qui se profile ne devrait pas être tellement plus calme pour elle. Malgré la torpeur ambiante, la romancière, qui a fêté ses cinquante ans au printemps dernier (« un anniversaire confiné », plaisante-t-elle), semble déborder d'énergie.

Même si elle se dit « contemplative », son hyperactivité ne peut manquer de frapper. « Je donne peut-être le sentiment de faire beaucoup de choses à la fois. Mais, en réalité, je travaille lentement. Le temps de maturation de chacun de mes projets est assez long et c'est un hasard si toutes ces actualités se télescopent en ce moment », émet-elle. Il n'empêche. Valérie Zenatti semble être sur tous les fronts : de la littérature au cinéma, en passant par la télévision et même la musique.

De l'écrit à l'écran

Elle a achevé il y a quelques mois l'écriture du scénario de C?urs vaillants, troisième long-métrage de Mona Achache, qui devrait sortir en salle début 2021. Si tout va bien. Cette histoire de six enfants juifs cachés pendant la Seconde Guerre mondiale au château de Chambord a été tournée cet été avec Camille Cottin et Swann Arlaud dans les premiers rôles. Elle confie, aujourd'hui, préparer son vingt et unième livre, qu'elle espère publier [...] Lire la suite