Publicité

Vaches, chèvres : la grippe aviaire contamine désormais les animaux d'élevage

On savait que la grippe aviaire pouvait contaminer les mammifères sauvages, comme les phoques, les ours polaires, ou encore les renards. Mais cette fois, le virus H5N1 a été détecté pour la première fois chez des mammifères d'élevage, et plus précisément des ruminants, comme des chèvres ou des vaches, aux États-Unis. Comment est-ce possible ?

Des signalements ont été effectués dans plusieurs États américains après que plusieurs animaux soient tombés malades d'un virus inconnu, rapporte l'Associated Press. C'est le cas de vaches laitières du Texas et du Kansas, ou de chèvres dans le Minnesota. Dans les deux cas, le bétail produisait moins de lait, avait moins d'appétit, et semblait léthargique. C'est alors que les vaches et les chèvres concernées ont été testées positives à la souche H5N1 de la grippe aviaire, grâce à des prélèvements dans leur gorge et leur nez.

Le virus semble néanmoins bien moins virulent chez ces mammifères. Aucun n'en est mort, et la maladie s'est propagée, dans le cas des vaches, à seulement 10 % du troupeau, et n'aurait atteint que les plus vieilles laitières. Elles ont semblé se rétablir sans traitement dans un délai de sept à dix jours, ont rapporté des experts à AP.

La grippe aviaire est une maladie hautement pathogène. Elle contamine largement les oiseaux sauvages, qui à leur tour transmettent le virus à des volailles, ce qui conduit les éleveurs à faire tuer tout leur cheptel. Cette fois, aucune vache n'a été emmenée à l'abattoir à cause du virus. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la quantité de gaz produite par l’intestin chaque jour ?
Ces compléments alimentaires qui annulent les effets de la pilule contraceptive
Sport et sommeil : voici le nombre de séances qu'il faut par semaine pour éviter les insomnies
Un modèle IA prédit les risques de cancer du sein sur 5 ans
Maladie : est-ce les animaux qui transmettent plus de virus aux humains, ou l'inverse ?