Vaccination : la deuxième dose provoque-t-elle réellement plus d'effets secondaires que la première ?

·2 min de lecture
En raison du risque de réaction anaphylactique, les personnes recevant le vaccin contre le Covid-19 doivent être surveillées pendant au moins 15 minutes après l'injection.

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19, de nombreux patients ont rapporté avoir des effets secondaires bien plus prononcés après la seconde injection qu'après la première. À quoi cela est dû ?

Fatigue, maux de tête, courbatures, fièvre, nausées, douleur au point d'injection... Bien que très peu dangereux, les effets secondaires ressentis après avoir reçu un vaccin contre le Covid-19 sont multiples. Rien d'anormal, "ce sont des signes indiquant que notre organisme est en train de créer une protection", indique l'OMS sur son site. "Ils sont dus au fait que votre système immunitaire demande à votre organisme de réagir de plusieurs manières : il augmente le flux sanguin afin que davantage de cellules immunitaires puissent circuler, et il élève votre température interne afin de tuer le virus", ajoute l'agence spécialisée de l'ONU. C'est d'ailleurs pour cette raison que le patient est surveillé durant les 15 minutes qui suivent l'injection.

Si chacun réagit différemment aux vaccins contre le Covid-19, de nombreuses personnes ont rapporté avoir eu des effets secondaires bien plus marqués après la seconde injection, notamment avec les vaccins à ARN messager de Pfizer et Moderna.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"C'est physiologique"

Sur ses fiches des vaccins Pfizer et Moderna destinées aux professionnels de santé, l'ANSM prévient que la fréquence des réactions systémiques, et particulièrement de la fièvre, de la fatigue et des maux de tête, est plus importante lors de l’administration de la deuxième dose par rapport à la première dose. 

Pour Mathieu Molimard, chef du service pharmacologie au CHU de Bordeaux interrogé par France Inter, les effets secondaires "sont des réactions systémiques, notamment lors de la seconde dose. C’est lié à l'activation du système immunitaire. [...] Si on a tous ces symptômes, c'est que notre système immunitaire est efficace et en action", ajoute-t-il.

À LIRE AUSSI >>> Covid-19 : les vaccins Pfizer et Moderna produisent une immunité pendant plusieurs années

Il n'y a donc pas de raison de s'inquiéter, il s'agit d'une réaction normale, comme l'explique Brigitte Autran, experte en immunologie, à BFMTV : "La première injection, c’est le priming [ndlr : l'amorçage], on fait une première alerte au système immunitaire. La deuxième injection vise à amplifier et consolider la réponse immunitaire, ce qui explique une possible plus forte réaction, c’est physiologique." 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles