Les vacances 2022 des ministres à la trace

De la côte d’Émeraude aux Alpes-Maritimes, sans oublier la Corse ou le Loir-et-Cher… Les ministres d’Élisabeth Borne sont priés de rester à deux ou trois heures de Paris.

POLITIQUE - Vous souhaitez croiser Bruno Le Maire à la plage ? Suivez le guide. Après Emmanuel Macron, dont les vacances « studieuses » à Brégançon, dans le Var, ont débuté depuis près d’une semaine, place aux ministres, en congés, après la fin des travaux parlementaires avec les directives d’usage de ne pas trop s’éloigner de Paris.

Priés de rester à leurs postes jusqu’à la fin des débats à l’Assemblée nationale et au Sénat, jeudi après-midi, les ministres ont reçu consigne, via une circulaire, de choisir une destination « compatible avec l’exercice de leurs responsabilités ». Et de rester joignables « en cas de nécessité ». En clair, ils doivent rester à deux ou trois heures de Paris au maximum.

Dans cet esprit, la cheffe du gouvernement Élisabeth Borne ne sera pas très loin du chef de l’État, puisqu’elle a privilégié le Var. Les deux pourront donc continuer à se voir malgré la période estivale. À l’image du couple exécutif, plusieurs poids lourds du gouvernement, ont choisi le sud. Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti va ainsi passer quelques jours à Nice, pas très loin de son collègue de la Place Beauvau, Gérald Darmanin, lequel opte pour les Bouches-du-Rhône. D’autres, préfèrent la côte bretonne ou le Pays basque, comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Comme chaque année, la Corse est une destination très prisée (des Français et des ministres). Catherine Colonna, la ministre des Affaires étrangères devrait y passer quelques jours, tout comme son collègue Franck Riester aux Relations avec le Parlement. Gabriel Attal, lui aussi, ira sur l’île de Beauté avant un séjour sur l’île aux Moines, dans le Morbihan.

Certains ministres ou secrétaires d’État choisissent quant à eux de traverser la frontière, sans déroger aux règles édictées par la Première ministre. Marlène Schiappa, en charge de l’Économie sociale et solidaire va ainsi se rendre au Danemark pour « échanger, s’inspirer des pratiques démocratiques nordiques », selon les confidences de son entourage au Parisien. Clément Beaune, lui, ira en Italie après un séjour en Provence quand sa collègue chargée des Personnes handicapées Geneviève Darrieussecq traversera les Pyrénées en direction de l’Espagne avant un retour au calme, dans les Landes.

Retour aux affaires le 24 août, avec le conseil des ministres de rentrée.

VIDÉO - Sobriété énergétique: le gouvernement épinglé pour des voitures restées moteurs allumés à l'Élysée

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Borne va nommer un ambassadeur aux droits LGBT+ dans le monde

Sur l’immigration, Darmanin estime être « l’aile gauche » de la majorité présidentielle*

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles