USA 2020: 90 millions d'électeurs ont déjà voté, la campagne continue

·3 min de lecture
USA 2020: 90 MILLIONS D'ÉLECTEURS ONT DÉJÀ VOTÉ, LA CAMPAGNE CONTINUE
USA 2020: 90 MILLIONS D'ÉLECTEURS ONT DÉJÀ VOTÉ, LA CAMPAGNE CONTINUE

BLOOMFIELD HILLS (Michigan)/READING (Pennsylvanie) (Reuters) - Quatre-vingt-dix millions d'Américains ont déjà voté pour l'élection présidentielle, un nombre sans précédent, montrent les données publiées samedi, alors que le président sortant, Donald Trump, et son adversaire, le démocrate Joe Biden, continuent de faire campagne.

Le niveau du record du vote anticipé représente environ 65% du nombre total de suffrages exprimés lors du scrutin de 2016.

Il s'explique à la fois par l'intérêt suscité par le duel Trump-Biuden et par les craintes liées à l'épidémie de coronavirus, qui ont sans doute dissuadé bon nombre d'électeurs de se rendre dans un bureau de vote mardi, 3 novembre, date officielle de l'élection.

Dans la plupart des Etats, les électeurs ont en effet la possibilité de voter soit par correspondance, soit en se rendant en personne dans un bureau avant le scrutin.

Les derniers sondages sur les intentions de vote donnent toujours Joe Biden devant Donald Trump au niveau national mais les résultats sont encore incertains dans plusieurs Etats susceptibles de faire basculer le résultat final.

Le coronavirus reste par ailleurs la préoccupation numéro un des électeurs interrogés.

Donald Trump a affirmé à de multiples reprises - sans en apporter la preuve - que le vote par correspondance était sujet à des fraudes et il a récemment estimé que seuls les résultats disponibles au soir de l'élection devraient être pris en compte, alors que le décompte des votes anticipés pourrait prendre plusieurs jours.

"Peu importe à quel point Trump insiste. Il n'y a rien, permettez moi de le répéter, il n'y a rien qui puisse empêcher les gens de ce pays de voter en nombres extraordinaires et de reprendre le contrôle de cette démocratie", a dit Joe Biden lors d'un meeting à Flint, dans le Michigan, lors duquel il a été rejoint par l'ex-président Barack Obama, une première depuis le début de la campagne.

Donald Trump, lors d'une réunion électorale à Newton, en Pennsylvanie, s'est moqué des critiques exprimées par son rival sur la gestion par son administration de l'épidémie de coronavirus, qui a fait près de 229.000 morts aux Etats-Unis selon les derniers chiffres disponibles et tue encore autour de 1.000 personnes par jour.

"J'ai écouté Joe Biden parler hier. Tout ce dont il parle, c'est du COVID, du COVID. Il n'a rien d'autre à dire. Le COVID, le COVID", a déclaré le président devant une assemblée dont une bonne partie ne portait pas de masque.

Il a assuré que les Etats-Unis n'étaient qu'à "quelques semaines" de la distribution en masse de vaccins contre le coronavirus.

Donald Trump a prévu pas moins de quatre réunions samedi en Pennsylvanie, l'un des Etats considérés comme les plus indécis.

"Si nous gagnons la Pennsylvanie, c'est fini", a-t-il dit lors du deuxième de ces meetings, à Reading.

(Andy Sullivan et Jeff Mason, avec Trevor Hunnicutt, Idrees Ali, Michele Gershberg et David Morgan, version française Marc Angrand)