United Cup : le « jus de cornichon », l’étonnant remède miracle de la tenniswoman Paula Badosa

United Cup : le jus de cornichon, l’étonnant remède miracle de la tenniswoman Paula Badosa
United Cup : le jus de cornichon, l’étonnant remède miracle de la tenniswoman Paula Badosa

TENNIS - Une sorte de potion magique. La 13e joueuse mondiale de tennis, l’espagnole Paula Badosa, s’est imposée face à la britannique Harriet Dart 6-7 (6/8), 7-6 (7/5), 6-1, dimanche 1er janvier lors de la United Cup. Ceci non sans une petite aide, alors qu’elle souffrait de crampes aux jambes.

En effet, au début du deuxième set, après un premier set de 77 minutes, la joueuse espagnole a soudainement ressenti des crampes . « J’ai été un peu surprise car j’ai fait une très bonne pré-saison. Mais je pense que ce n’était pas la raison. Je pense que j’étais très nerveuse. Premier match de la saison. Je joue avec beaucoup d’émotions, donc oui, c’est un gros problème pour moi », a témoigné la tenniswoman après sa victoire, citée par RFI. Mais Paula Badosa a eu plus d’un tour dans son sac pour faire partir ces crampes : du « jus de cornichon ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« J’ai pris le jus de cornichon et j’ai commencé à détendre un peu mon corps. Et je pense que cela m’a aussi aidé à jouer un peu plus agressivement », a-t-elle déclaré. Sur les images du match, on peut la voir boire une petite fiole.

Au média, elle a expliqué qu’elle avait déjà utilisé ce breuvage lors d’un tournoi à Madrid. Quoi qu’il en soit, à la reprise du match, les résultats se sont vite vus puisqu’elle a rattrapé son adversaire.

Les statisticiens ont même isolé la vitesse moyenne de ses balles en coup droit avant le jus de cornichon, 122 km/h, et après, 132 km/h.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Du vrai jus de cornichon ?

Mais comment du « jus de cornichon » pourrait avoir un tel effet sur le corps ? En réalité, le « Pickle Juice » n’en a que le nom et ne contient absolument pas de cornichon. Il doit son nom à son parfum, issu d’un concentré de saveur naturelle d’aneth, qui pourrait faire penser au goût de cornichon.

Selon le média sportif canadien Balle Courbe, le breuvage renfermerait jusqu’à dix fois plus d’électrolytes que le Gatorade ou le Powerade. Son effet principal est de soulager les crampes musculaires rapidement.

Cette boisson « réhydrate le corps et fournit des glucides. Le corps brûle ces glucides pour créer de l’énergie et rétablir les électrolytes, qui maintiennent les niveaux de sel et de potassium. », explique le média canadien.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi