Publicité

Ukraine : la guerre a causé plus de 3,5 milliards de dollars de destruction du patrimoine et de la culture

Près de deux ans après le début de la guerre en Ukraine, l'Unesco a évalué les dégâts causés sur le patrimoine et la culture à 3,5 milliards de dollars.

La guerre en Ukraine a causé pour 3,5 milliards de dollars de destruction au patrimoine et au secteur culturel de ce pays et engendré 19 milliards de dollars de pertes de revenus dans le divertissement, l'art et le tourisme, a estimé l'Unesco ce mardi 13 février.

En avril dernier, l'organisation onusienne pour l'éducation, la science et la culture, dont le siège est à Paris, avait estimé ces dommages à près de 2,6 milliards de dollars, et à quelque 14,6 milliards de dollars les pertes dans le tourisme, l'art et le divertissement.

Au moins 5 000 sites détruits

Pour parvenir à ces montants, l'Unesco a identifié quelque 5 000 sites détruits depuis l'invasion russe de février 2022, dont 341 sites culturels endommagés - contre 248 en avril 2023.

Deux sites appartenant au patrimoine mondial de l'Unesco, le centre historique de Lviv (Ouest) et celui d'Odessa (Sud) ont notamment été touchés par des bombardements russes.

Chiara Dezzi Bardeschi, représentante de l'Unesco en Ukraine, a notamment cité la cathédrale de la Transfiguration d'Odessa, un "symbole pour toute la communauté", qui a été fortement endommagée par une frappe russe en juillet dernier.

Fondée il y a plus de 200 ans et détruite par les Soviétiques en 1936, la cathédrale de la Transfiguration a été reconstruite au début des années 2000 grâce à des dons. Elle avait été consacrée en 2010 par le patriarche de l'Église orthodoxe russe, Kirill.

La cathédrale a "une valeur religieuse et spirituelle pour la ville et pour la communauté" mais n'est plus utilisable par la communauté, a regretté Mme Bardeschi.

Sept sites culturels et un site naturel ukrainiens font partie de la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, dont le centre historique d'Odessa (Sud-Ouest), relativement épargné par un an de conflit, qui l'a rejointe cette année.

Seize autres sites, dont le centre-ville de Tchernihiv, endommagé durant les premiers mois de la guerre, apparaissent eux dans une liste "indicative" de l'Unesco. Kiev doit à terme présenter leur candidature afin qu'ils intègrent le Patrimoine mondial onusien.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine : le Sénat américain adopte une aide à Kiev