Publicité

Ukraine: des frappes russes près de Zelensky et du Premier ministre grec lors d'une visite à Odessa

L'armée russe a effectué ce mercredi 6 mars des frappes sur Odessa au moment où le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis étaient en déplacement dans ce grand port du sud de l'Ukraine, a indiqué le dirigeant grec.

"À la toute fin (de la visite, NDLR), nous avons entendu le son des sirènes antiaériennes et des explosions tout près de nous. Nous n'avons pas eu le temps de nous mettre à l'abri", a déclaré Kyriakos Mitsotakis à l'issue des bombardements, évoquant "une expérience impressionnante".

Une route pour exporter les céréales

Les frappes ont eu lieu après une visite par les deux dirigeants du port, essentiel pour les exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire, où Volodymyr Zelensky a expliqué les efforts entrepris "pour restaurer et renforcer la route maritime ukrainienne", selon Kyriakos Mitsotakis, d'après la traduction de ses propos.

Cette route a permis l'exportation de 28 millions de tonnes de céréales depuis la fin de l'accord sur leur commerce avec la Russie en juillet 2023.

En août 2023, Kiev avait annoncé unilatéralement la création d'une route pour exporter ses céréales, malgré les menaces russes de représailles sur les navires entrant et sortant des ports ukrainiens.

"Nous comprenons que cette guerre touche tout le monde (...) Elle n'épargne personne", a ajouté Kyriakos Mitsotakis lors d'une conférence de presse conjointe avec Volodymyr Zelensky.

De son côté, le président ukrainien, qui se déplace fréquemment à travers le pays, malgré les menaces de frappes russes, a également dénoncé l'attaque russe de mercredi.

"(Les Russes) ne se soucient pas de l'endroit où ils frappent", a-t-il fustigé face à la presse, précisant qu'"il y a des morts et des blessés".

Le déplacement du Premier ministre grec dans cette grande ville du sud de l'Ukraine n'avait pas été officiellement annoncé au préalable, comme la majorité des visites de dirigeants internationaux en Ukraine pour des raisons de sécurité.

Kyriakos Mitsotakis est attendu plus tard mercredi à Bucarest en Roumanie pour une réunion du Parti populaire européen (PPE).

Article original publié sur BFMTV.com