Ukraine : après les chars, Zelensky réclame aux Occidentaux des missiles de longue portée et des avions de combat

Ukrainian President Volodymyr Zelensky gestures as he speaks during a joint press conference with his Finnish counterpart following their talks in Kyiv, on January 24, 2023, amid Russia's military invasion on Ukraine. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)
SERGEI SUPINSKY / AFP Ukrainian President Volodymyr Zelensky gestures as he speaks during a joint press conference with his Finnish counterpart following their talks in Kyiv, on January 24, 2023, amid Russia's military invasion on Ukraine. (Photo by Sergei SUPINSKY / AFP)

GUERRE EN UKRAINE - Les chars n’étaient que la première étape. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réclamé ce mercredi 25 janvier à ses alliés occidentaux des missiles de longue portée, ainsi que des avions de combat, après le feu vert de Washington et Berlin à l’envoi de chars lourds à Kiev à l’issue d’âpres discussions.

« Nous devons également permettre la livraison de missiles à longue portée à l’Ukraine, c’est important. Nous devons également élargir notre coopération dans l’artillerie et (rendre possible) l’envoi d’avions de combat », a exhorté Volodymyr Zelensky dans son allocution quotidienne publiée sur les réseaux sociaux.

Le dirigeant ukrainien a indiqué avoir répété sa demande auprès du secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, lors d’un entretien téléphonique.

« Vitesse » et « volume », la clé de la victoire selon Zelensky

Volodymyr Zelensky a également de nouveau remercié le président américain Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz pour avoir donné leur feu vert dans la journée à l’envoi de chars de combat occidentaux en Ukraine, une première depuis le début de l’invasion russe en février 2022. « Je remercie tous nos alliés pour leur volonté de nous donner des chars modernes et indispensables », a-t-il dit.

Pour autant, il a tenu à souligner que « la clé », selon lui, pour renverser les forces russes sur le champ de bataille était « maintenant la vitesse et le volume » des livraisons de ses chars lourds à son armée.

« La clé est maintenant la vitesse et le volume. La vitesse d’entraînement de nos militaires, la vitesse des livraisons des tanks (...) et le volume du soutien », a-t-il martelé, alors que Kiev réclame toujours plusieurs centaines de tanks pour pouvoir lancer une contre-offensive face aux Russes.

Ces annonces de livraisons d’équipements militaires occidentaux à Kiev interviennent alors que les combats redoublent d’intensité dans l’Est ukrainien, où l’armée russe est à l’offensive ces derniers jours.

Selon le président ukrainien, qui fêtait mercredi ses 45 ans, son armée doit faire face « chaque jour à des dizaines d’attaques ennemies » dans le Donbass.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi