Publicité

Turquie: Fenerbahçe envisage de quitter le championnat après les scènes de chaos contre Trabzonspor

Un coup de pied retourné de Michy Batshuayi et les quelques coups de poing assénés par Bright Osayi-Samuel en disent long sur l’intensité de la bagarre générale ce dimanche en Turquie après le coup de sifflet du match entre Trabzonspor et Fenerbahçe. Ciblés par les supporteurs du club local après leur victoire (2-3), les joueurs du club stambouliote se sont défendus comme ils ont pu pendant le chaos qui a suivi l’envahissement du terrain.

Au lendemain de ces terribles violences où douze personnes ont été interpellées, Fenerbahçe a exprimé son ras le bol après avoir été ciblé par les fans adverses. L’actuel deuxième du classement, à seulement deux points de Galatasaray, a confirmé vouloir prendre des mesures que de tels incidents se répètent.

Un retrait débattu le 2 avril

Dans un communiqué publié ce lundi sur son site officiel, Fenerbahçe a confirmé la convocation d’une assemblée générale le 2 avril avec pour unique ordre du jour les suites à donner à cette triste affaire.

Le club stambouliote où évoluent notamment plusieurs anciens de Ligue 1 comme Cengiz Under et Alexander Djiku a également précisé dans sa communication que parmi les mesures étudiées, se trouvait le retrait du championnat.

Dénonçant des événements "inacceptables", la Fédération turque de football (TFF) a affirmé dimanche que "les sanctions pénales nécessaires seraient imposées aux responsables de ces incidents" alors que Gianni Infantino, le président de la Fifa, a appelé sur Instagram "les autorités compétentes à veiller à ce que cela soit respecté à tous les niveaux et à ce que les auteurs des événements choquants de Trabzon soient tenus responsables de leurs actes".

Les violences de dimanche soir entre Trabzonspor et Fenerbahçe sont venues s’ajouter à la déjà longue liste d’incidents dans le football turc. Courant décembre, la première division avait même été interrompue pendant une semaine après l’agression d’un arbitre par le président du club d'Ankaragucu après un match.

Article original publié sur RMC Sport