Tuheï Adams, La Dernière Reine de Tahiti : "Ce film est habité par l'âme de Pomare"

©Manu' a Vecker-Sue - GMT - FTV

Le 17 avril 1844, une troupe de 441 soldats français l’emporte sur celles des autochtones, plus nombreuses mais très mal équipées. Cette bataille, dite de Mahaena, consacre l’occupation de Tahiti par la France. Un chapitre méconnu de notre histoire, que raconte ce film à travers un personnage d’exception, la reine Pomare IV (1813-1877). Cette femme courageuse, tolérante, soucieuse du bien-être de son peuple, occupa le trône de 1827 jusqu’à sa mort… soit pendant cinquante ans.

“PETITE SAUVAGEONNE”

Quand la reine monte sur le trône, l’île est alors sous protectorat anglais. George Pritchard, un pasteur nommé consul par les autorités britanniques, était chargé d’éduquer cette "petite sauvageonne", convertie, comme la plupart des habitants, au protestantisme. Un rôle interprété par Bernard Le Coq : "Mon personnage est assez débonnaire et plutôt sympathique. Certes, il est chargé de défendre les intérêts britanniques et représente une autorité morale et religieuse. Mais il veut surtout que tout se passe sans heurts ni dissensions. J’ai découvert cette histoire à l’occasion du tournage et j’ai été conquis. C’est un film basé sur des faits historiques, mais il y a aussi une dimension romantique, avec de belles histoires d’amour."

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi