Publicité

"Trois mois qu'on a les pieds dans l’eau": à Saintes, le ras-le-bol face aux crues à répétition

Une situation intenable. Météo France a conservé un unique département en vigilance aux crues ce mardi 5 mars: la Charente-Maritime. Le site Vigicrues a une nouvelle fois placé le fleuve du même nom en vigilance de la même couleur. À Saintes, sous-préfecture du département, les locaux font part de leur lassitude alors que la ville est touchée par sa troisième crue depuis le mois de novembre.

"On va être obligés de se transformer en sirène, ça fait trois mois qu'on a les pieds dans l'eau", déclare à BFMTV Patrick, qui s'efforce de garder le sourire.

"C'est un peu la déprime", renchérit Brigitte, une riveraine, qui a vu les travaux de rénovation de son logement stoppés il y a plusieurs semaines en raison de la deuxième crue. Aujourd'hui, l'eau n'est plus qu'à quelques centimètres de s'engouffrer dans la principale pièce de vie.

"Il nous reste à peu près une trentaine de centimètres pour atteindre la porte. Tout l’électroménager est neuf. C’est très difficile pour se reloger, si demain on doit partir, on va aller où? Aujourd’hui on se dit plutôt qu’on veut rester dans notre maison, mais il faut nous aider en équipant nos maisons, en mettant des matériaux qui résistent à l’eau", ajoute-t-elle.

"Anticiper pour ne pas subir"

Dans les rues saintaises, les équipes municipales s'échinent afin de venir en aide aux administrés alors que la municipalité estime que près de 200 foyers pourraient être touchés par la montée des eaux. Auprès de BFMTV, le maire Horizon, Bruno Drapon, dresse un plan pour l'avenir de sa ville.

"Il fait une réparation des rues, des réparations de plein de choses. Ces crues sont récurrentes, le réchauffement climatique est là, la fatalité ne va rien faire, notre créneau est d’anticiper pour ne pas subir", promet-il.

Pour cette journée de mardi, le niveau de la Charente s'est stabilisé à 5h51. Cependant, en raison des averses qui touchent la zone, le niveau pourrait encore monter dans les jours à venir et atteindre son pic vendredi avec 5h85, avertit Francetvinfo.

Peu avant Noël, Saintes avait déjà été violemment touchée par la montée des eaux. Là encore, en raison de conditions climatiques difficiles, l'eau avait mis plusieurs jours à redescendre et une cellule de crise avait été activée. Pour la journée de mercredi, le département est maintenu en vigilance orange crues par Météo France.

Article original publié sur BFMTV.com