TRIBUNE. « Planification écologique : par Matignon, heureusement, avec les Français, nécessairement »

© Reuters

Voici leur tribune : « À chaque rapport du Giec, l’urgence environnementale s’exprime nettement : le dernier en date, qui nous appelle à atteindre un pic mondial d’émission de gaz à effet de serre d’ici 2025 pour tenir les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat, en est encore une preuve. Alors qu’en juin se tiendra le 50e anniversaire de la première conférence de l’ONU sur l’environnement, ayant abouti à la fameuse Déclaration de Stockholm, quels progrès réels avons-nous fait en un demi-siècle ?

Certes, le Programme des Nations unies pour l’Environnement a été créé. Certes, le Giec a vu le jour et son homologue pour la biodiversité (IPBES) aussi. Certes, nous avons adopté, voici trente ans pile également, les conventions de Rio, sur le climat, la biodiversité et la désertification, dont les COP jalonnent nos travaux. Certes, l’Europe s’est dotée de son Pacte vert et de son plan « Fit for 55 » pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Les générations qui nous ont précédés nous ont - lentement mais sûrement - préparés : les données, le cadre, le plan d’action, tout est là.

"

Les grandes déclarations ne sont plus utiles, c’est l'enchaînement des maillons concrets pour réaliser nos objectifs qui va compter

"

Notre génération est celle qui devra impérativement obtenir des résultats. Pour y parvenir, la planification écologique ne sera pas l’art de faire un nouveau plan, mais de garantir l’obtention de résultats étape par étape, secteur par secteur, pour atteindre nos cibl...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles