Publicité

Tournoi des VI Nations: l’Ecosse exige que World Rugby reconnaisse son erreur contre le XV de France

Cette rencontre entre l’Ecosse et le XV de France (le 10 février à Murrayfield) n’a pas fini de faire parler. Si les Bleus de Fabien Galthié se sont finalement imposés et ont remporté leur premier match du Tournoi des VI Nations (16-20), les Ecossais ne digèrent pas ce résultat final. Pour cause, ces derniers estiment qu’ils auraient dû bénéficier d’un essai dans les dernières secondes.

Alors que Sam Skinner pensait sauver les siens, l’arbitre Nic Berry n’a pas donné gain de cause à l’Ecosse après un long échange avec son assistant vidéo. Finalement, il a été décidé que le ballon n’avait pas été aplati dans l’en-but des Bleus grâce à un sauvetage de Posolo Tuilagi. Une décision non digérée par la fédération écossaise de rugby qui selon la BBC, a demandé à l’instance World Rugby, via un courriel, de publiquement reconnaître cette erreur d’arbitrage.

>> Revivez Ecosse-France (16-20)

"Le dialogue entre l’arbitre et le TMO n’avait aucun sens"

Le média anglais révèle via une source proche, certains reproches de l’instance écossaise envers World Rugby: "Le dialogue entre l’arbitre et le TMO n’avait aucun sens. Le message de la SRU (fédération écossaise de rugby) a été formulé dans le sens où l'on s'interroge sur les raisons de ce qui s'est passé. Il faut en tirer les leçons pour que cela ne se reproduise plus. Il ne s'agit pas pour Scottish Rugby d'être belliqueux. Il serait bon qu'il y ait une déclaration disant qu'après avoir eu le temps de réfléchir et d'examiner les preuves vidéo, ce qui s'est passé n'était pas correct."

Avec cette situation litigieuse, Scottish Rugby estime que l’image du rugby a aussi pris un coup: "La prise de décision à la fin du match de samedi peut troubler les gens que le jeu essaie d’atteindre."

La BBC ajoute que le sélectionneur Gregor Townsend a écrit au responsable des arbitres chez World Rugby Joel Jutge, et au directeur du rugby de cette même instance Phil Davies., dans le cadre du protocole d’après-match. Les 16 pénalités contre l’Ecosse lors de la victoire contre les Pays de Galles (26-27, le 03/02) n’avaient également pas plu au sélectionneur Townsend.

Article original publié sur RMC Sport