Sur le Tour de France, ce coureur Quick-Step a tout donné pour finir dans les délais

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

TOUR DE FRANCE - À quelques secondes près. La fin de la 17e étape du Tour de France dans l’interminable montée vers l’altiport de Peyragudes s’est transformée en parcours du combattant pour le sprinteur néerlandais Fabio Jakobsen ce mercredi 20 juillet.

Le membre de la formation Quick-Step Alpha Vinyl se souviendra longtemps de cette rampe finale à plus de 17%. Au bout de lui-même, et alors qu’il comptait 36 minutes de retard sur le gagnant du jour, le vainqueur de la deuxième étape du Tour 2022 a réalisé un véritable sprint dans les derniers mètres de l’étape du jour, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article.

Il devait dépasser la ligne d’arrivée avant les délais fixés pour ne pas finir éliminé de la Grande Boucle. Encouragé par toute son équipe et par un public en folie il a finalement réussi à dépasser la ligne avec seulement 16 secondes sur les délais fixés par les organisateurs.

Les cyclistes disposent en effet d’un délai imparti pour boucler chaque étape, sous peine d’être éliminés du Tour. Une barrière horaire différente est calculée chaque jour d’étape, en fonction du temps d’arrivée du vainqueur, de la difficulté du parcours et de la vitesse moyenne du gagnant.

Pogacar vainqueur, Vingegaard toujours en jaune

Le sprinteur, loin d’être à son aise sur cette étape en haute montagne, s’est écroulé une fois en haut de l’altiport de Peyragudes. En terminant dans les délais, Fabio Jakobsen se laisse ainsi le droit d’espérer à une deuxième victoire d’étape lors des dernières journées de cette 109e édition, où quelques étapes de plat attendent encore le peloton.

Avant cette folle arrivée, c’est un duel entre les deux premiers coureurs du classement général qui s’est opéré. Le Slovène Tadej Pogacar a remporté cette 17e étape, devant le Danois Jonas Vingegaard qui n’a rien cédé pour conserver son maillot jaune.

Vingegaard a franchi la ligne dans le sillage immédiat de Pogacar, ne lâchant que 4 secondes de bonification pour garder la quasi-intégralité de son avance (2 min18) avant la dernière arrivée au sommet jeudi à Hautacam.

Côté français, Thibaut Pinot a pendant un temps laissé espérer une première victoire française cette année, avant de s’écrouler dans le col de Val Louron-Azet. Au classement général, le premier français, David Gaudu, se classe cinquième à près de 8 minutes de Jonas Vingegaard. Le coureur de la Groupama-FDJ devance Romain Bardet, sixième, à 9min21 de la première place.

À voir également sur Le HuffPost: Sur le Tour de France, le maillot de Jumbo-Visma sera littéralement une œuvre d’art

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles