Publicité

Toulouse: vente, recapitalisation, l'avenir de Comolli... Qui croire? Que croire?

Un chapitre pourrait se refermer à Toulouse. Racheté en juillet 2020 par RedBird Capital Partners, société américaine de gestion de placement, le TFC serait sur le point de changer d'actionnaire majoritaire ou d'être vendu, comme l'annonçait en novembre dernier par Bloomberg.

Selon les informations de RMC Sport, le club haut-garonnais devrait changer de propriétaire. Plusieurs fonds d'investissements américains ont montré depuis décembre dernier leur intérêt pour le TFC. Comme indiqué par le journal L’Equipe, Otro Capital Groupe, un autre fonds d’investissement américain, serait le favori pour racheter le club.

>> Toutes les infos sur la Ligue 1

Ce mercredi matin, le club ne dit rien et reste campé sur ses positions après la publication de son communiqué. Le montage précis n'est pas encore finalisé. Le prix fixé par Redbird de 80 millions d'euros a, semble-t-il, ralenti les discussions.

La proximité des sociétés, basées toutes les deux à New York, faciliterait les négociations. Certains évoquent même un accord trouvé la semaine dernière mais dans ce genre d'opération financière et les clauses de confidentialités qui les accompagnent, il est très difficile de déchiffrer le vrai du faux. Une vente ou la répartition des 85% des parts détenues par Redbird au club par plusieurs investisseurs pourraient être, aussi, une possibilité.

Comolli parti pour rester

Nommé président en juillet 2020 au moment du rachat par RedBird, Damien Comolli resterait à la tête du club malgré ce changement de propriétaire. L’ancien directeur sportif de Liverpool avait pris la succession d’Olivier Sadran il y a un peu plus de trois ans. Il représente une garantie de stabilité dans le projet mis en place et qui a porté ses fruits avec la remontée en L1 et la victoire en Coupe de France la saison dernière. Ce qui a plutôt tendance à rassurer les institutions en premier lieu la Mairie et la Métropole pour l'avenir du TFC surtout depuis le départ d'Olivier Jaubert (DG du club) fin décembre dernier.

Quant aux supporteurs, si l'inquiétude existe au regard de ces rumeurs de vente, un changement de propriétaire ne devrait trop modifier la donne sans savoir quel sera son investissement.

Une fin de saison à suspense

La période du mercato hivernal montre que le club souhaite se renforcer pour éviter de s'engluer dans la partie basse du classement de la Ligue 1 avec le recrutement de l'attaquant Yann Gboho du Cercle de Bruges et l'attente de l'officialisation de l'arrivée d'un autre joueur à vocation offensive avec le gabonais Shavy Babicka de l'Aris Limassol. Le club continue de vivre comme si de rien n'était! Et la perspective de jouer le barrage de Ligue Europa contre Benfica en février prochain offre une vitrine européenne intéressante pour de futurs acquéreurs.

En attendant d'y voir plus clair en coulisses, Toulouse se doit de se rassurer sur le terrain. Il occupe la quatorzième place de Ligue 1 après 18 journées et la courte victoire à Metz dimanche dernier a redonné des couleurs aux joueurs et au staff du TFC, mais avec seulement un point d’avance sur l’OL, barragiste, la prudence reste de mise. Dimanche, place à la Coupe de France avec un déplacement à Rouen (National 1) pour le compte des seizièmes de finale.

Article original publié sur RMC Sport