The Voice - "Quelle maladresse", "Ça ne se fait pas ce qu'elle a dit", "Elle lui a foutu la honte" : la phrase d'Amel Bent sur la grossophobie crée le malaise

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En dénonçant la grossophobie de la société suite au passage d'une candidate dans The Voice, Amel Bent a suscité la polémique sur twitter ce samedi 5 mars. Alors que beaucoup ont jugé déplacé que la coach commente l'apparence physique du talent, d'autres ont applaudi son audace d'aborder le sujet en prime time sur TF1.

Capture écran TF1 direct/The Voice
Capture écran TF1 direct/The Voice

Depuis plusieurs semaines les téléspectateurs de TF1 ont rendez-vous le samedi soir en prime time avec Nikos Aliagas pour suivre la nouvelle saison de The Voice. Ce 5 mars 2022 était diffusée la suite des auditions à l'aveugle. Les coachs Florent Pagny, Amel Bent, Marc Lavoine et Vianney ont découvert de nouvelles voix sans avoir accès dans un premier temps à l'apparence physique des candidats. Ainsi, ils se sont laissé séduire par le talent de Gautier, un jeune homme originaire de Nancy qui s'est fait connaître par une vidéo qui a buzzé sur internet. Le jeune homme dont Florent Pagny a loué la voix et la beauté à la fin de la prestation a choisi d'intégrer l'équipe de Vianney.

La suite de l'émission a vu défiler des candidats aux messages plus évidents. Peu de temps après le passage de Gautier, un certain Kylian s'est présenté sur scène. Au terme de sa prestation sur "Drôle d'époque" de Clara Luciani, il a expliqué être une "créature de cabaret chimérique" et souhaiter que l'on utilise le pronom "iel" pour le définir. Défendant le droit de se présenter comme il l'entend, le talent a quelque peu décontenancé Florent Pagny, notamment grâce à sa voix tantôt très aigüe, tantôt masculine. "Ce que vous faites est impressionnant, ça fait un drôle d'effet, c'est troublant d'avoir cet extrême masculin et cet extrême féminin", a lancé le coach.

Autre candidate remarquable de la soirée, Morgane, 16 ans, originaire de Bordeaux, a elle souhaité délivrer un message à travers le choix de sa chanson : "Corps" de la chanteuse Yseult. Séduisant Florent Pagny avec son interprétation, la jeune femme a suscité beaucoup de réactions chez les coachs, une fois les fauteuils retournés. Découvrant une adolescente enrobée, Amel Bent a immédiatement mis les pied dans le plat en disant comprendre le choix de la chanson qui parle de l'acceptation du corps. "Elle doit vouloir dire beaucoup pour toi", a affirmé la chanteuse, qui ne souhaitait pas de langue de bois sur le sujet.

"Je me suis longtemps considérée comme un corps et non comme une jeune fille", a alors répondu la candidate en pleurs sur le plateau. Sur twitter, l'évocation du physique de Morgane par Amel Bent n'est pas bien passé... Certains internautes ont notamment déploré que ces discussions mettent le projecteur sur l'apparence physique de l'adolescente, plutôt que sur sa voix ou sa technique de chant.

D'autant plus que la chanteuse a très vite dévié sur un discours anti-grossophobie jugé lui aussi gênant par les twittos. "Il y a quelques années, j'étais aussi très malheureuse par rapport à mon physique. On vit dans une société ultra-grossophobe, on a beau être dans une période body-positiviste, il faut les porter ces kilos !".

D'autres internautes y ont vu eux un discours militant et sans hypocrisie, face à une jeune candidate dont le choix de chanson pouvait orienter les échanges. Certains sont même allés jusqu'à la remercier d'oser parler de grossophobie sur TF1 à une heure de grande écoute.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles